Logo Essentiel Santé Magazine

Santé

Le mal de dos

Vrai/faux sur le mal de dos

Près de 80 % de la population est touchée ou sera touchée par le mal de dos, ce « mal du siècle ». Mais que faire lorsque l’on y est confronté ?

Les hommes ont plus de problèmes de dos que les femmes.

Faux. Les femmes ont plus de douleurs cervicales, dorsales et du coccyx que les hommes et autant de douleurs lombaires. Les tâches domestiques, une musculature moins développée que les hommes, une poitrine trop forte et le port de talons trop hauts sont autant de facteurs favorisant les problèmes de dos. Les grossesses mettent également à mal les vertèbres. Enfin, le stress et la dépression, auxquels les femmes sont plus sensibles, provoquent des douleurs au dos.

 

Le mal de dos, c’est souvent une histoire de vertèbre déplacée.

Faux. Les douleurs du dos peuvent avoir plusieurs origines. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un problème de vertèbres, mais la cause peut être inflammatoire, infectieuse, voire tumorale ou venir d’un problème abdominal, rénal, d’une maladie cardiaque ou d’un souci gynécologique. Par ailleurs, l’idée que la vertèbre est déplacée est fausse : elle est simplement bloquée par des contractures musculaires.

 

Quand on a mal au dos, il faut aller voir un ostéopathe.

Vrai et faux. Si l’on est certain qu’il s’agit d’un problème vertébral, pourquoi pas. Dans ce cas, on peut aller se faire manipuler, mais « toujours par un spécialiste (médecin, kinésithérapeute, ostéopathe) et avec prudence et douceur », précise le Dr Charley Cohen, rhumatologue, ancien chef de clinique de la faculté de médecine de Paris. Prudence, cependant, car les manipulations sont contre-indiquées en cas de maladie inflammatoire, infectieuse, tumorale et après un traumatisme comme une entorse.

 

Il vaut mieux rester allongé quand on a mal au dos.

Vrai et faux. Sur une courte période, oui, pour calmer des douleurs lombaires. Mais il ne faut pas que cela dure car lorsque l’on cesse toute activité, « les muscles s’atrophient, les os deviennent friables, le patient devient passif, le sentiment de dévalorisation croît et le moral baisse », fait remarquer le Dr Cohen. Dès que la douleur devient supportable, la reprise progressive d’une activité quotidienne est conseillée, en s’aidant, si besoin, d’une ceinture lombaire et en évitant les excès.

 

Porter une minerve ou une ceinture lombaire permet de soulager le dos.

Vrai. Mais à condition de ne pas en abuser pour éviter le risque de dépendance. Il faut donc plutôt les utiliser pour s’aider à reprendre une activité après un arrêt, pour la voiture ou lors des petits efforts par exemple. Cela permet d’éviter de faire des mouvements brusques au niveau de la zone protégée.

 

Maigrir peut aider à soulager le dos.

Vrai. Les personnes en surpoids ou obèses ont souvent des douleurs lombaires car l’excès de poids favorise l’arthrose lombaire et provoque des lombalgies par un relâchement des muscles de la ceinture abdominale. Une perte de poids permet donc de diminuer ces douleurs, à condition que le régime ne soit pas trop restrictif ni trop brutal auquel cas il entraînerait une fonte musculaire, source de lombalgies.

 

Il ne faut pas faire de sport quand on a mal au dos.

Vrai et faux. Certaines activités sportives sont excellentes pour le dos : les exercices d’étirement lents (stretching), de renforcement musculaire et la natation (nage sur le dos, brasse coulée). Tennis, golf, planche à voile et équitation, nocifs pour le dos des débutants, peuvent être pratiqués avec modération chez des sportifs entraînés. Les autres sports, s’ils sont associés à des exercices d’étirement et de renforcement musculaire, ne sont généralement pas contre-indiqués. Dans tous les cas, avant de vous lancer dans une activité sportive, demandez conseil à votre médecin traitant.

 

Faire du yoga, c’est bon contre le mal de dos.

Vrai et faux. Il peut être conseillé en cas de mal de dos, à condition d’éviter les cambrures excessives et les flexions répétitives vers l’avant qui risquent d’aggraver les problèmes de dos.

 

Pour en savoir plus :

  • Stéphany Mocquery
  • Crédit photo : PeopleImages / ISTOCKPHOTOS

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Glossaire