Logo Essentiel Santé Magazine

Santé

Trouver un médecin de garde

La nuit, le week-end, quand survient un petit bobo ou une grosse poussée de fièvre, comment faire sans son médecin traitant ? Pour trouver un médecin de garde, une seule consigne : appeler le 15.

Qu’est ce qu’un médecin de garde ?

Aux heures dites classiques de consultation, c’est à dire de 8h à 20h du lundi au vendredi, et éventuellement le samedi matin ou toute la journée selon les régions, votre médecin traitant comme n’importe quel spécialiste se doit d’assurer ce qu’on appelle la continuité des soins. Durant ces plages horaires, à défaut d’être joignable, il doit indiquer par un moyen approprié (sur son répondeur ou à l’accueil de son cabinet), les coordonnées des confrères ou services auxquels vous pouvez vous adresser en son absence ou en cas d’urgence.

La nuit, de 20h à 8h, ainsi que les week-ends et jours fériés (et les lundis, vendredis et samedis après-midi, lorsqu’il y a un pont en raison d’un jour férié), on bascule dans une autre situation : la permanence des soins. C’est une mission de service public dont l’organisation est confiée par l’État aux Agences régionales de santé. Il peut donc exister des différences régionales. Les médecins de garde sont des médecins volontaires exerçant dans les cabinets médicaux, maisons de santé, pôles de santé et centres de santé, ou des médecins exerçant dans les associations de permanence des soins.

 

Comment trouver un médecin de garde ?

La nuit, de 20h à 8h, ainsi que les week-ends et jours fériés (et les lundis, vendredis et samedis après-midi, lorsqu’il y a un pont en raison d’un jour férié), pour trouver un médecin généraliste, mais aussi – lorsqu’il en existe un de permanence – un pédiatre, un psychiatre, un gynécologue… un seul réflexe : appeler le 15. Seul le 15 est en mesure d’assurer la régulation médicale des appels.

Vous y serez en contact avec un médecin régulateur, qui décidera avec vous, de ce qu’il faut faire en fonction de l’urgence, de la gravité et du contexte de la situation, mais aussi de l’organisation locale des soins. Cela peut aller de simples conseils (en attendant de consulter votre médecin traitant, voire de rappeler le 15 quelques heures plus tard pour discuter de l’évolution des symptômes), à l’envoi d’un médecin généraliste de garde, ou une orientation vers le cabinet d’un médecin de garde ou un service hospitalier particulier. Et, s’il y a urgence, le médecin régulateur vous enverra une équipe du Samu ou du Smur.

En ville, ou dans les zones à forte densité de population, il existe par ailleurs des associations de permanence des soins, qui répondent aussi aux appels d’urgence.

La plus connue est SOS Médecins (24 h/24 et 7 j/7, Tél national : 36 24 – 0,12 €/min). Au niveau local, les coordonnées d’autres organismes similaires peuvent être obtenues dans la presse locale, auprès des pharmacies de garde ou, parfois, des commissariats ou de la gendarmerie locale. En région parisienne, on trouve par exemple les Urgences médicales de Paris (24 h/24 et 7 j/7, Tél : 01 53 94 94 94) et la Garde médicale de Paris (24 h/24 et 7 j/7, Tél : 01 42 72 88 88).

Cependant, en cas d’urgence ou de doute sur l’importance de la situation, mieux vaut appeler le 15.

Les dentistes ne sont pas concernés par cette mission de permanence des soins, mais depuis quelques années dans les zones urbaines, ils sont de plus en plus nombreux à proposer des systèmes de garde.

Pour savoir comment les contacter, rendez-vous sur le site du Conseil de l’ordre des chirurgiens dentistes de votre département. Dans certains cas, vous pouvez aussi trouver leurs coordonnées auprès du commissariat ou de la gendarmerie locale.

Et si vous êtes atteint(e) de surdité, aphasie ou dysphasie, sachez que vous pouvez appeler le 114, un numéro unique qui vous est dédié et qui vous permet de contacter les services d’urgence par SMS ou par fax.

Le 114 est un numéro unique et gratuit, accessible 24 h/24 et 7 j/7. Sa gestion est assurée par le Centre Hospitalier Universitaire de Grenoble.

 

Pour en savoir plus

  • Émilie Gillet
  • Crédit photo : iStock

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Glossaire