Logo Essentiel Santé Magazine

Société

Trisomie 21

Handicap : « La société inclusive et solidaire est en marche »

Il y a quelques semaines, Mélanie, jeune femme porteuse de trisomie 21 a fait « le buzz » en présentant la météo à la télévision. Le regard sur le handicap est-il en train de changer ? Réponse avec Luc Gateau, président de l’Unapei*.

La mobilisation pour Mélanie a-t-elle dépassé vos espérances ?

Luc Gateau, président de l’Unapei _ ©Unapei

Luc Gateau : La société a réagi très vite puisqu’en moins de 48 h plus de 150 000 personnes se sont mobilisées autour du projet de Mélanie. Cela a largement dépassé le monde du handicap. Elle est notre ambassadrice et porte un véritable message d’espoir.

 

Un restaurant qui emploie des personnes également porteuses de trisomie 21 a ouvert récemment à Nantes. Il affiche régulièrement complet. C’est un nouvel exemple d’intégration.

L.G. : Tout cela montre effectivement que la société change son regard sur le handicap. C’est encourageant et c’est le signe que tout le travail d’accompagnement porte ses fruits. La société accepte de se remettre en cause. Chaque petit pas est important pour le changement des regards et des mentalités. Mais de là à dire que tout est gagné, il y a encore du chemin.

 

Alors, comment progresser pour que l’intégration soit meilleure ?

L.G. : Dans le domaine de l’éducation par exemple, si on veut que tous les enfants porteurs de handicap puissent être accueillis dans une école « ordinaire », il faut que l’école s’adapte à eux et non pas l’inverse. Les lieux doivent être transformés si besoin. Les effectifs des classes qui accueillent des élèves handicapés pourraient être réduits.

Quant au monde du travail, leur inclusion est vraiment un élément important pour qu’ils s’épanouissent. On a beaucoup d’exemples de travail adapté en France. Et quand des personnes porteuses de handicap travaillent dans un atelier, c’est un premier pas vers la société inclusive et solidaire C’est très important que chacun puisse dire « nous allons travailler ». La société inclusive et solidaire n’est pas encore pour demain mais elle est en marche.

 

Et en matière de santé, que peut-on faire ?

L.G. : Il faudrait que les professionnels de santé soient formés à accueillir et soigner des patients porteurs de handicap. Nous souhaiterions que des soutiens aux structures médicales qui accueillent et soignent les patients porteurs de handicap soient mis en place. Il faudrait également revaloriser les actes de soins pour prendre en compte que soigner un patient porteur de handicap peut prendre plus de temps. En effet, les personnes en situation de handicap ne peuvent pas tous exprimer facilement leurs demandes. Nous souhaiterions également qu’ils puissent avoir accès à un bilan de santé annuel multidisciplinaire.

 

* Fédération d’associations française de représentation et de défense des intérêts des personnes handicapées intellectuelles et de leurs familles. L’Unapei milite pour une société inclusive et solidaire.

  • Cécile Fratellini
  • Crédit photo : EVAfotografie/istock

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Glossaire