Logo Essentiel Santé Magazine

Société

handisport

Vis mon sport : des sportifs de haut niveau s’essaient au handisport

Pour la troisième année consécutive, Philippe Croizon et Harmonie Mutuelle tournent la saison 3 de la web série sur le handicap : « Vis mon sport ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ils s’appellent Aurélien Rougerie, Catherine Destivelle, David Ginola et Sylvain Chavanel. Ces célèbres sportifs de haut niveau se sont mis, pendant quelques heures, dans la peau d’un athlète handisport. Chacun d’entre eux a tourné un épisode de la web série « Vis mon sport », initiée il y a deux ans par Philippe Croizon, sportif de l’extrême, et soutenue par Harmonie Mutuelle. L’objectif : faire changer le regard sur le handicap. De vraies leçons de vie.

 

Aurélien Rougerie : « On a beaucoup à apprendre »

Le premier épisode avec le rugbyman Aurélien Rougerie a été diffusé en avril. Le recordman d’essais en Top 14 s’est initié au rugby-fauteuil, avec Adrien Chalmin, athlète tétraplégique suite à un plaquage au sol dans une mêlée. Aujourd’hui, il est le leader de l’équipe de France de rugby-fauteuil. À la fin de l’épisode, Aurélien Rougerie s’adresse à Adrien et à Philippe avec un message clair : « Nous, valides, on a beaucoup à apprendre, vous êtes des personnes très riches ».

 

David Ginola : « Tout me semblait compliqué »

Place ensuite au ballon rond le 18 mai avec David Ginola qui, lui, a joué au football les yeux bandés, aux côtés d’Yvan Wuandji, international français en cécifoot. Difficile de viser le but. Après le tournage, David Ginola a expliqué avoir eu l’impression de revenir à ses débuts. « Tout me semblait compliqué : courir avec le ballon, le contrôler… ».

 

Catherine Destivelle  : « Être plus patient »

Comme David Ginola, Catherine Destivelle, alpiniste, a pratiqué sa discipline à l’aveugle en compagnie de Nicolas Moineau, champion du monde d’escalade en difficulté en 2012 (catégorie déficient visuel). « Grimper, privé de sa vue, demande de la concentration supplémentaire. Il faut aussi être plus patient et plus résistant », raconte Catherine Destivelle. Cette rencontre a vraiment fait plaisir à Nicolas Moineau : « Catherine a fait des choses extraordinaires en alpinisme. J’ai été surpris de la voir impressionnée par la descente car pour moi c’est naturel de descendre à l’aveugle. Ce sont des automatismes. » Cet épisode sera en ligne le 8 juin.

 

Sylvain Chavanel : « Ce sont des athlètes de haut niveau »

Le clap de fin de cette troisième saison sera donné par Sylvain Chavanel, cycliste professionnel qui s’est essayé au handbike avec Mathieu Boisredon, paracycliste de haut niveau. Une première pour Sylvain Chavanel : « Avec cette expérience, je me suis rendu compte à quel point ce sont des athlètes de haut niveau avant d’être des personnes en situation de handicap. » Dernier épisode à découvrir en ligne le 29 juin.

Rendez-vous sur le site de « Vis mon sport » pour découvrir la web série et revoir les saisons 1 et 2.

  • Cécile Fratellini
  • Crédit photo : Nicolas Götz

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Glossaire