100 % Santé : les mutuelles aux avant-postes

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a choisi trois centres mutualistes parisiens, le 8 janvier 2020, pour marquer le lancement du 100 % Santé en dentaire, audition et optique.

Le choix du lieu, trois centres mutualistes* est tout un symbole pour le lancement du 100 % santé en dentaire, audition et optique. Il s’agissait, d’abord, pour Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, de marquer une étape importante dans la mise en œuvre du 100 % Santé  : le déploiement, depuis le 1er janvier 2020 des paniers de soins à reste à charge zéro en optique, audition et dentaire (couronnes et bridges). C’était aussi une reconnaissance du fait que « le mouvement mutualiste s’est pleinement engagé dans cette réforme », comme l’a rappelé Thierry Beaudet, président de la Mutualité Française.

La Mutualité, grâce à ses 2 800 services de soins et accompagnement va jouer un rôle important dans le déploiement de cette réforme. Ainsi, le réseau Ecouter Voir (les anciens Opticiens Mutualistes et Audition Mutualiste) est le 5e acteur du marché de l’optique et le 3e de l’audition en France. Ses 1 200 points de vente sont ouverts à l’ensemble de la population et pas seulement aux personnes couvertes par une mutuelle. Dans le troisième domaine touché par le 100 % Santé, les mutuelles gèrent 477 centres dentaires.

Légende photo : Arthur Havis, directeur général Écouter Voir et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé.

Un remboursement intégral

L’offre mutualiste entre pleinement dans le cadre de ce 100 % Santé. Comme le rappelle, devant la ministre, Arthur Havis, directeur général d’Écouter Voir, « pour le lancement du 100 % santé, nous avons créé une collection de 54 montures spécifiques, permettant à nos clients d’être intégralement remboursés. »

Arthur Havis, indique également, que « les bénéficiaires du 100 % santé ont les mêmes garanties et les mêmes conditions générales de vente que l’ensemble de la clientèle du réseau ».

L’importance du rôle des mutuelles

Mais, ainsi que le remarque une professionnelle de santé d’un des centres mutualistes, l’appellation 100 % Santé prête à confusion. Alors que le terme peut laisser à penser que c’est l’ensemble des soins, de toutes natures, qui seront intégralement remboursés, il ne s’agit bien que du dentaire, de l’optique et de l’audioprothèse. De plus, explique-t-elle, beaucoup de gens « pensent que cela signifie 100 % pris en charge par la Sécu ». Alors que l’intervention des mutuelles est importante dans le dispositif : « 25 % des coûts, estimés à un milliard d’euros, seront pris en charge par elles », explique Agnès Buzyn.

Autre point clé, selon Thierry Beaudet, il est important que les professionnels soient formés, ce qui est le cas de ceux des centres mutualistes, en particulier, afin « d’anticiper toute suspicion sur la qualité de l’équipement, en audioprothèse notamment ».

Quoi qu’il en soit, la ministre estime que « 20 % des Français pourraient bénéficier de cette mesure » annoncée en juin 2018, à l’occasion du dernier congrès de la Mutualité Française.

*centres gérés par la mutuelle Umen, mutuelle des professionnels de la presse, du spectacle et de la communication, membre de VYV Partenariat.

  • Bernard Bertouin
  • Crédit photo : Ecouter Voir

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.