Action sociale : Harmonie Mutuelle accompagne les adhérents en difficulté

mis en ligne le :

Le service Action sociale d’Harmonie Mutuelle accompagne les adhérents et les aide à faire face aux aléas de la vie : longue maladie, chômage, difficultés financières…

action sociale

Écoute, conseils, informations et soutien financier : voilà ce que peut apporter le service Action sociale de la mutuelle. Lorsqu’un adhérent rencontre des problèmes dans le domaine de la santé, qu’ils soient liés à la maladie, au chômage, d’ordre familial ou financier, il peut contacter un conseiller au 09 69 39 29 13 du lundi au vendredi (sauf les jours fériés), de 8 heures à 18 h 30 (appel non surtaxé).

Favoriser l’accès aux soins

La mutuelle peut l’aider à financer des soins coûteux non pris en charge dans sa garantie (dépassements d’honoraires, aménagements liés au handicap…), ou à maintenir sa couverture santé en prenant en charge temporairement une partie des cotisations. Dans les situations les plus difficiles (handicap, longue maladie, veuvage…), un conseiller prendra contact avec lui pour lui apporter une aide adaptée à sa situation.

Si besoin, le dossier sera examiné, de façon anonyme, par une commission Action sociale composée d’élus de la mutuelle. L’Action sociale « répond à la volonté de la mutuelle de traduire en actes les valeurs d’entraide et de solidarité, explique Claude Mercier, président de la commission Action sociale du territoire Auvergne. Il s’agit notamment de maintenir les adhérents dans leurs droits afin qu’ils conservent une couverture santé ».

L’Action sociale en chiffres

  • En 2021, 3 177 089 euros d’aides ont été accordés aux adhérents.
  • 18 742 appels ont été traités, 6 606 dossiers ont été examinés au sein des commissions Action sociale et 2 368 familles ont bénéficié de l’accompagnement d’une assistante sociale.
  • Par ailleurs, afin de venir en aide aux adhérents impactés par la crise sanitaire, entre janvier et avril 2021, le service Action sociale de la mutuelle, en lien avec les conseillers en agences, a mis en place une aide de trois mois de cotisations (dans la limite de 450 €) en cas de perte de revenus non-compensée, de perte de d’emploi ou de décès du conjoint (après le 1er mars 2020).
  • Hélia Chadeffaud
  • Crédit photo : Istock

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.