Logo Essentiel Santé Magazine

Stéphane Dedeyan : « L’intérêt général : il n’y a pas de plus beau projet »

Directeur général délégué du Groupe VYV depuis le 1er octobre, Stéphane Dedeyan prendra la succession de François Venturini en janvier 2019. En quelques mots, il présente son parcours et ses convictions.

Quelles sont les grandes étapes de votre parcours ?

Stéphane Dedeyan : Après des études à HEC, et six ans de conseil en stratégie chez A.T. Kearney, j’ai rejoint l’univers dans lequel j’ai vu s’épanouir mon père et mon grand-père : l’assurance. En tant que directeur général délégué de Generali France, j’ai notamment piloté le rapprochement des multiples entités et conduit la transformation digitale de la société, en veillant à ce qu’elle renforce notre proximité avec les assurés et leur simplifie la vie.

Quels défis vous attirent chez VYV ?

S. D. : Je me suis pleinement retrouvé dans les valeurs exprimées par les femmes et les hommes du groupe, lors des rencontres qui ont précédé et déterminé mon arrivée. J’ai toujours été animé par le sentiment que nous faisions un très beau métier, formidablement utile, celui de la protection sociale. Et j’ai toujours travaillé à rendre la protection sociale simple, claire, accessible à tous. Alors rejoindre le premier groupe mutualiste français, dont l’ADN, la construction, la gouvernance placent l’adhérent au centre de tout, avec le souci de l’intérêt général : il n’y a pas de plus beau projet.

Avec son incomparable réseau de soins, ses savoir-faire, son offre de logement social, VYV peut accompagner chacun, à toutes les étapes de sa vie. Et faire œuvre de précurseur en matière de services, d’assurance santé, de protection sociale, de réduction des inégalités. Le tout à grande échelle.

Le mutualisme est-il, selon vous, un modèle d’avenir ?

S. D. : Bien sûr ! Le mutualisme est sans doute la façon d’entreprendre moderne par excellence, puisqu’il est gouverné par ses clients – ses adhérents – suivant un mode participatif très vivant, ancré dans les territoires. Et puis le mutualisme porte une action de solidarité, de développement durable, une vision de long terme, indépendante des pressions boursières. Cela me semble aujourd’hui parfaitement adapté aux redoutables défis sociaux et environnementaux qui se posent à nos sociétés.

Francois Venturini et Stephane Dedeyan - crédit Julien Faure et DR
Stéphane Dedeyan (à droite) prend la succession de François Venturini (à gauche) à la tête du groupe VYV en janvier 2019. Crédit : Julien Faure et DR.

 

Son parcours

1990-1996 : conseil en stratégie chez A.T. Kearney
2006 : membre du comité exécutif de Generali France
2013 : directeur général délégué de Generali France
2011-201 7 : président de la Commission Assurances de personnes au sein de la Fédération française de l’assurance
2018 : directeur général délégué du Groupe VYV

Stéphane Dedeyan est diplômé d’HEC et de l’Institut des actuaires français

  • Jean Chezaubernard
  • Crédit photo : DR

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire