Logo Essentiel Santé Magazine

Le Dr Thomas Tannou reçoit le prix Harmonie Mutuelle Alzheimer

Le Dr Thomas Tannou est le lauréat 2019 du prix Harmonie Mutuelle Alzheimer. C’est la dixième édition.

Le Dr Thomas Tannou reçoit le Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer

Analyser la capacité d’un patient atteint de la maladie d’Alzheimer à décider de son lieu d’habitation. C’est l’objectif de l’étude IMAGISON du Dr Thomas Tannou, du CHU de Besançon. Ce médecin a reçu le 20 septembre 2019, le prix Harmonie Mutuelle Alzheimer.

« La maladie d’Alzheimer est un défi de santé et de société, rappelle Stéphane Junique, président d’Harmonie Mutuelle. Le vieillissement de la population a multiplié les patients et la question du maintien à domicile est centrale pour l’entourage sur un plan émotionnel mais aussi financier. En tant que mutuelle, nous plébiscitons les solutions innovantes proposées par le docteur Tannou qui participent au soutien des familles, à une meilleure compréhension de la maladie et donc la prise en charge la plus juste. Compte tenu du nombre de cas d’Alzheimer qui pourrait tripler d’ici 2050, ce projet permet aussi d’anticiper collectivement la question du besoin d’hébergement médicalisé des séniors. » Le choix du maintien à domicile est une question fondamentale pour le patient et son entourage. Il est déterminant dans l’évolution de la maladie. Pourtant, l’évaluation du lieu de domicile est trop souvent subjective et la parole du patient n’est pas toujours prise en compte.

Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer 2019
De gauche à droite : Stéphane Junique, président d’Harmonie Mutuelle, Dr Thomas Tannou et Dominique Letourneau, président du directoire de la Fondation de l’Avenir. Crédit : DR

Pour une décision éclairée sur le lieu de vie à envisager

L’étude IMAGISION s’étendra sur 18 mois (étude, inclusion, résultats). Elle portera sur 58 patients de la consultation « mémoire gériatrique » du CHU de Besançon, atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, au stade léger à modéré (pour être apte à réaliser les tests dédiés).

Dès 2020, un gériatre du CHU de Besançon mènera des entretiens auprès de ces patients à leur domicile, ainsi qu’auprès de leurs aidants. Une analyse de ces entretiens croisés sera ensuite réalisée par une équipe de recherche pluridisciplinaire (psychologues, sociologues, philosophes, médecins). Ce suivi complet permettra ainsi aux proches et au patient de prendre une décision éclairée sur le lieu de vie à envisager.

  • Hélia Chadeffaud
  • Crédit photo : Getty Images

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire