Extension de la Villa Notre Dame, Centre de soins de suite et de réadaptation, pour une santé de qualité

Inauguration de l’extension de la Villa Notre Dame : l’occasion d’affirmer le choix des responsables pour l’accès de tous à une santé de qualité.

Ce samedi 25 mars, le public a montré son intérêt pour les activités de santé du Centre de Soins de Suite et de Réadaptation (CSSR) Villa Notre-Dame ; communément appelé Villa Notre Dame. La Villa Notre-Dame, à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, est un centre de suite et de réadaptation fonctionnelle. Il fait partie d’Hospi Grand-Ouest, opérateur hospitalier mutualiste.

450 personnes ont répondu à l’invitation : visiter l’établissement, à l’occasion de ses Portes ouvertes.

Les devis respectés

Cette Porte ouverte était un préambule à l’inauguration officielle de l’extension, après 13 mois de chantier. Le cabinet Tiberghien-Langlais architectes et son conducteur d’opération, Augustin Mérieau, l’ont conduit et encadré. « Nous sommes restés dans le cadre du devis de 1 800 000 €, assure Michel Briant, président de l’association propriétaire. Les quelques milliers d’euros de surcoût sont liés à des prestations non prévues initialement : fondations profondes et équipement en oxygène. Nous ne pouvons que remercier les entreprises, essentiellement locales, de leur rigueur. »

Facteurs favorisants de la guérison

« Avec Hospi Grand-Ouest (HGO), nous investissons sur le temps long, insiste Stéphane Junique, président d’Harmonie mutuelle. Nous avons pour priorité d’adapter, au mieux, les équipements aux besoins. Les dix établissements implantés, en Bretagne et en Pays de la Loire, assurent la prise en charge de 15 % des patients du grand Ouest. Parmi eux, la clinique Sud-Vendée à Fontenay-le-Comte, la clinique Jules-Verne, à Nantes ou la clinique de l’Estuaire à Saint-Nazaire…  La Villa Notre Dame est devenue un établissement de référence, avec son École du dos, sa filière neurologique… Au-delà de la prise en charge des pathologies, nous offrons un cadre, avec un service hôtelier, 80 % de chambres individuelles… Cet environnement exceptionnel ne peut qu’accélérer le retour à la vie normale : 75 % de nos patients reprennent le travail, après des soins à la Villa. »

Plateau pluridisciplinaire

Gwénolée Abalain, directrice générale d’HGO insiste : « Les qualités d’accueil et d’environnement sont des facteurs favorisant la guérison. » La filière de prises en charge neurologique et des AVC est en lien direct avec les centres hospitaliers de Challans et La-Roche-sur-Yon. La Villa met à disposition un traitement et une rééducation rapide. Un plateau pluridisciplinaire performant, incluant orthophoniste, kinésithérapeutes, ergothérapeutes… donnent de bien meilleures chances de guérison. Cinq cuisiniers assurent une restauration à base de produits frais et locaux. Leur activité participe directement du projet de prise en charge du patient. 40 régimes différents sont proposés et adaptés au plus près : prévenir la déglutition, par exemple, assure la sécurité de certains de ces patients.

Contact : http://www.villa-notre-dame.fr/

Galerie photos

De gauche à droite, Jean-François Babin, directeur du CSSR Villa Notre-Dame, Jean Coulay, président du conseil d’administration du CSSR, Gwénolée Abalain, directrice générale d’HGO, Stéphane Junique, président d’Harmonie mutuelle, Michel Briant, président de l’association propriétaire, et Vincent Élineau, responsable du CSSR.
La Villa Notre Dame, dans son ensemble, vue de la plage.
De gauche à droite, Jean-François Babin, directeur du CSSR Villa Notre-Dame, Jean Coulay, président du conseil d’administration du CSSR, Gwénolée Abalain, directrice générale d’HGO, Stéphane Junique, président d’Harmonie mutuelle, Michel Briant, président de l’association propriétaire, et Vincent Élineau, responsable du CSSR.
Pour Stéphane Junique, président d’Harmonie mutuelle, « la Villa Notre-Dame est un établissement de proximité qui illustre bien la volonté d’accès de tous à une santé de qualité ; une conquête prioritaire ».
Michel Briant, président de l’association propriétaire, et Vincent Élineau, responsable du CSSR Villa Notre-Dame.
Pour François Blanchet, maire de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, « cette réalisation est très qualitative et les responsables de l’établissement peuvent compter sur les élus pour défendre la Villa Notre-Dame ».
  • Bernard Delion

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.