Illectronisme : pas une fatalité

6 jeunes en service civique pour 8 mois dans la région vont agir concrètement pour aider les personnes

Harmonie Mutuelle, comme dans les autres régions de France, accueille pour 8 mois, 6 volontaires en service civique.
Leurs missions : aider concrètement les personnes en difficultés face à l’informatique.
Ils vont ainsi déployer pour les personnes qui en ont besoin, tout un programme d’accompagnement : découverte de l’ordinateur et de son fonctionnement, solution pour faciliter l’accès aux droits (utilisation des formulaires, accès aux sites internet, application en ligne), connaissance du fonctionnement des réseaux sociaux ou des messageries électroniques.

Le 14 novembre, les 6 jeunes en service civique de la région Atlantique étaient réunis à Nantes avec leurs tuteurs à l’initiative du Responsable régional Animation de la vie Mutualiste en présence du Directeur de région.
Au programme : la définition des contours de la mission de lutte contre la fracture numérique et l’aide aux personnes en « illectronisme ».
Les jeunes, présents pour les 8 prochains mois, œuvreront sur l’ensemble de la région.

Galerie photos

De gauche à droite sur la photo, Jacky Corduan (tuteur, responsable territoire AVM 85), Marina Sanchez (service civique, présente en Loire Atlantique), Lionel Fournier (Directeur région Atlantique), Bérénice Tirton (service civique, présente en Vendée), Tobias Terrien (service civique présent en Vendée), Jacob Tadéi (service civique présent en Maine et Loire), Joachim Houstani (service civique présent en Loire Atlantique), Maxime Berthelot (service civique présent en Maine et Loire), Bertrand Giraudeau (responsable région AVM) Bernadette Rousseau Sadon (Tutrice, responsable territoire AVM 49) et Nadine Huvet (Tutrice, responsable territoire AVM 44)
  • Bertrand Giraudeau

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.