Santé environnement : retour sur l’agora vendéenne

S'informer, comprendre, agir : un parcours gagnant face aux risques environnementaux sur notre santé concernant l'alimentation, l'eau et l'air.

1- L’alimentation

Audrey GREGO, l’animatrice du GAB 85 (Groupement des Agriculteurs Biologiques de Vendée) a présenté le projet du Groupement :

« Répondre à des attentes de société (qualité de l’eau et des sols, alimentation de qualité pour les populations) à travers un mode de production respectueux de l’environnement, l’Agriculture biologique ! »

Le GAB 85 https://www.gab85.org s’est fixé 4 volets d’interventions prioritaires :

1- Encourager les installations et les reconversions

2- Accompagner et défendre les producteurs bio en place

3- Développer la commercialisation et la restauration collective

4- Sensibiliser le grand public

Quelques chiffres clés :

  • 41 623 fermes bio en France en 2018
  • 681 fermes bio en Vendée en 2019

 

2- Ensemble pour la reconquête de la qualité de l’eau

En Vendée, la production de l’eau potable provient essentiellement de l’eau stockée dans les barrages. Cette ressource est vulnérable. Des pesticides et des nitrates sont retrouvés dans les eaux et impliquent la mise en oeuvre de solutions techniques pour distribuer une eau de qualité aux abonnés.

Quelques chiffres :

  • 430 000 abonnés à travers le département
  • 46 millions de md’eau potable distribués par an
  • 12 barrages sur le territoire.

Vendée Eau https://vendee-eau.fr et les Syndicats d’exploitation ont misé sur la prévention en lançant des opérations de reconquête de la qualité de l’eau sur les zones d’alimentation des barrages.

Ensemble, adoptons les bons réflexes, protégeons et économisons l’eau !

 

3- Santé et environnement : Qualité de l’air

« On peut choisir l’eau qu’on boit, pas l’air qu’on respire », c’est par ces mots que le Docteur BERLUCHON, pneumologue à la retraite, a commencé son exposé.

L’air est le premier élément nécessaire à la vie ; nous en respirons environ 15 000 litres par jour ! Or, l’air n’est pas pur. Aux polluants « naturels » comme les pollens, s’ajoutent les innombrables polluants issus des molécules de synthèse résultant des activités humaines.

Le Dr BERLUCHON a porté l’accent sur les microparticules et leurs effets délétères sur notre santé. Les personnes les plus jeunes, les plus âgées, les patients atteints de bronchites chroniques, ou les asthmatiques sont les plus vulnérables. Une mise en garde particulièrement appuyée a porté sur le tabac qui est impérativement à proscrire.

S’INFORMER et COMPRENDRE : Les retours très positifs des 160 participants laissent entendre que le but est atteint ; il nous reste à AGIR !

Galerie photos

  • Crédit photo : DR

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.