Agora mutualiste : SANTÉ : Je veux qu’on m’écoute !

Comment vivre mieux dans un système de santé plus juste envers les patients et les soignants, là où la médecine est de plus en plus performante.

Notre système de santé évolue, il est de plus en plus performant. Les progrès de la science font entrevoir d’importantes perspectives d’avenir en termes de guérison de maladies incurables.
Malgré la technologie, les avancées thérapeutiques, la spécialisation des médecins, les patients ont le sentiment d’être dépossédés de leur propre santé : répartition inégale des médecins et des spécialistes, soins insuffisants à l’hôpital, moins d’écoute… Cet état de faits est vécu en parallèle avec la souffrance des soignants.
Invitation à débat avec les auteurs de l’ouvrage : Santé, je veux qu’on m’écoute !
Étienne Caniard : membre du Conseil économique, social et environnemental. Il a été nommé en 2004 au Collège de la Haute autorité de santé avant de présider La Mutualité française.
Gaby Bonnand : Président de l’Unédic de 2010 à 2012, membre du conseil d’administration de Pôle emploi de 2009 à 2012. Il est impliqué, à titre bénévole, dans le mouvement mutualiste.
Autant de constats et témoignages sur lesquels l’ouvrage rebondit.

Le livre Santé : je veux qu’on m’écoute ! Patients, soignants, citoyens, ouvrons le débat de Gaby Bonnand et Étienne Caniard est sorti le 25 avril 2019 aux éditions de l’Atelier.
Autant de constats et témoignages sur lesquels l’ouvrage rebondit.

Avec d’autres intervenants d’associations locales, le débat devra être nourri par tous les citoyens et non pas approprié par les seuls experts.

Rendez-vous :
le mardi 10 mars, de 18h à 20h
A l’hôtel : Le Mercure,
RN 6 89380 Appoigny
Pour vous inscrire, rendez-vous sur : agora-mutualiste.fr

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.