Les bienfaits de la musique pour la santé.

Pop, rock, jazz ou classique, la musique parle le langage de l'émotion. Peut-elle aussi améliorer nos performances ? Les scientifiques démontrent ses effets bénéfiques sur l'intellect, le stress, le moral, la douleur, la mémoire, le sport ainsi que le sommeil !

Depuis toujours

La musique suit le cours de notre existence et accompagne la plupart de nos rituels. Cette passion ne date pas d’hier : des flûtes fabriquées dans de l’os, vieilles de 40 000 ans, ont été exhumées lors de fouilles archéologiques… Alors, pourquoi ne peut-on pas se passer de musique ?

L’intellect

Si l’écoute de la musique ne laisse pas notre cerveau indifférent, la pratique musicale aurait un impact positif sur nos performances intellectuelles.
Isabelle PERETZ, chercheuse québécoise en neurosciences, cite dans son livre plusieurs études sur différentes populations d’élèves, qui après avoir suivi un enseignement musical (piano ou chorale) à l’école, ont un taux de réussite plus élevé dans toutes les matières évaluées : « Apprendre à faire de la musique est un atout quand l’activité fait partie de l’éducation générale, et cela depuis l’âge de six mois jusqu’à la fin de l’adolescence. La musique favorise les facultés intellectuelles et sociales de l’enfant, mais seulement si elle est pratiquée en plus, et pas au lieu d’une éducation».

Toutefois les vertus de la musique ne s’arrêtent pas là. Nul besoin d’être un mélomane averti pour en ressentir les effets : elle nous fait du bien et est bénéfique pour notre santé.

Le stress et le moral

Rien de tel que de fredonner un air pour commencer la journée du bon pied. En améliorant notre humeur, la musique est un soutien efficace au quotidien.
Chacun en a déjà fait l’expérience : le simple fait d’écouter une musique qu’on aime peut nous aider à retrouver le moral et à nous sentir mieux. C’est scientifique : la musique est capable de provoquer la libération de dopamine, l’hormone du plaisir. Et parallèlement, elle est aussi capable de réduire la sécrétion de cortisol, l’hormone du stress.

La douleur

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la musique posséderait des vertus thérapeutiques. La musique diminue la perception de la douleur : mal de tête, lombalgie, douleurs chroniques (polyarthrite rhumatoïde, arthrose etc.). Si elle ne soigne pas à proprement parler, elle peut aider les patients à appréhender plus sereinement une opération par exemple, à la manière d’un anxiolytique. Elle est en effet utilisée dans certaines spécialités médicales pour apaiser les patients.
A l’hôpital NECKER-Enfants malades à PARIS, l’effet dopant de la musique sur le moral est utilisé chaque jour au bloc opératoire. Musiciens et éducateurs accompagnent l’enfant en musique dans tous les actes médicaux. Ils créent ainsi un environnement rassurant, une enveloppe sonore qui permet à l’enfant de faire face à l’angoisse, mais aussi à la douleur.

Doit-on pour autant remplacer son pharmacien par un bon disquaire ?

Si la musique ne remplace pas les médicaments, elle constitue une approche thérapeutique complémentaire bénéfique pour les malades hospitalisés. Que ce soit au bloc opératoire, en soins intensifs, soins paliatifs, en institution ou au cours de traitements lourds (comme la chimiothérapie), la musicothérapie a fait ses preuves.

La mémoire

La musique stimule également notre mémoire sans même que nous n’ayons le sentiment de faire d’effort. A la différence d’une poésie qu’on apprend délibérément, la musique entre insidieusement dans notre cerveau, si bien qu’on connaît souvent les paroles d’une chanson sans avoir l’impression de les avoir apprises.
La musique est aussi bien souvent liée à des époques de notre vie, et c’est souvent naturellement que nous associons une époque à un ou des morceaux. La musique peut donc être un vecteur pour nous aider à nous remémorer des souvenirs.

Le sport

De nombreux sportifs pratiquent leur discipline en musique. Pour courir, pour faire de la gymnastique, de la musculation, ou toute autre discipline, qui ne demande pas une grande attention auditive, la musique peut être un accompagnateur essentiel. La raison ? Elle agit directement sur la motivation. D’une part, elle distrait et fait penser à autre chose qu’à l’effort physique. D’autre part, lorsqu’elle est rythmée, elle dynamise les mouvements et peut pousser le sportif à se dépasser.

Le sommeil

La musique douce peut devenir votre meilleure alliée pour vous aider à dormir. Elle permet en effet de s’apaiser et d’entrer progressivement dans une phase de calme, propice au sommeil. C’est bien dans cette optique que les parents font écouter des berceuses aux bébés et aux enfants. De même, la musique peut être tout aussi bénéfique pour les adultes.

Aussi, laissons-nous emporter par la musique ! Qu’elle nous accompagne partout, dès que le besoin s’en fait sentir.

Pour aller plus loin

 


Article proposé par le groupe de rédaction des délégué-e-s Harmonie Mutuelle de Moselle


 

  • Emmanuel Verrier

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.