Rire, la meilleure des thérapies ! ? !

mis en ligne le :

Bien que le rire ne puisse remplacer un traitement médical, il peut avoir un impact positif sur la santé et le bien-être. Nous devons le voir comme un mécanisme de protection, un moyen d’occuper notre esprit à des choses positives et de nous préserver du stress

La thérapie par le rire : comment profiter de ses bienfaits ?

Le rire aurait un pouvoir certain sur notre cœur et l’ensemble du corps.

Ses bienfaits sont multiples : il lutte contre les maladies cardio-vasculaires, diminue ou élimine la sensation de douleur, dynamise le système immunitaire, améliore les fonctions cognitives, et chasse le stress.

Le rire provoque la contraction de nombreux muscles et agit comme un véritable massage intérieur. Il stimule l’estomac, le foie, la rate, et l’intestin. Il détend les muscles du visage, du cou, de la poitrine, de l’abdomen et des bras.

Pendant le repas, rire permettrait une meilleure digestion en favorisant la sécrétion de salive, des sucs digestifs et le brassage des aliments.

D’autre part, au déclenchement du rire, le cerveau libère de la dopamine, un neurotransmetteur primordial dans les sensations de plaisir. Aussitôt, les niveaux d’anxiété et de nervosité chutent, provoquant une agréable sensation de décontraction ! De la même manière, le rire aiderait à un meilleur sommeil.

Adoptez définitivement la « smile attitude » !

Vous êtes fatigué-e, stressé-e, surmené-e ? Rien de tel pour décompresser que de faire marcher vos zygomatiques avec une franche partie de rigolade ! La dose idéale : un quart d’heure minimum de rire par jour. Le rire (comme le sourire), en général plutôt communicatif, est un excellent générateur de lien social.

De plus, le rire permet d’agir sur la douleur en augmentant la production de catécholamines (des neurotransmetteurs aux propriétés anti-inflammatoires et antidépressives) qui agissent comme une morphine naturelle.

Sur le plan nutritionnel le rire est un moyen naturel de lutter contre la constipation car il provoque une gymnastique abdominale qui favorise une bonne régulation du transit intestinal. L’estomac et les intestins se contractent, ce qui améliore le processus de digestion.

Le rire agit aussi sur les dérèglements fonctionnels comme l’excès de cholestérol, l’hypertension artérielle, l’asthme, les infections pulmonaires ou encore les maux de tête, grâce à l’augmentation de l’oxygénation du sang. En riant, les échanges respiratoires sont 3 fois plus importants qu’à l’état normal, l’organisme reconstitue ainsi ses réserves en oxygène.

Le diaphragme est sollicité et la respiration est régulée lorsqu’on rit. Ainsi les tensions peuvent plus facilement être évacuées. Le rire détend grâce au ressenti de convivialité et d’humour qu’il induit.
Le rire influence l’humeur, nous rendant joyeux et énergiques. Cela peut avoir des répercussions sur notre santé psychique. En riant, l’organisme libère des endorphines qui ont un effet antidépresseur et anxiolytique.

Donc, pour tous les bienfaits que nous venons d’évoquer, n’hésitons pas à rire et sourire, les impacts positifs sur la qualité de nos vies, personnelle et sociale, ne pouvant qu’être amplifiés ! ! !

A lire aussi

Le rire, une vraie thérapie ?
« Ne plus rire rend malade », parole de rigologue
Article proposé par le groupe de rédaction des délégué-e-s Harmonie Mutuelle de Moselle

 

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.