Tout savoir sur les cancers de la peau

Notre peau assure un rôle de barrière, de maintien de la température corporelle, de vascularisation et bien d'autres encore... elle mérite toute notre attention. A tout âge, les cancers de la peau peuvent apparaître, et la plupart sont guéris après un diagnostic précoce.

Alain BOULHAUT est dermatologue et président de la commission prévention-promotion de la santé chez Harmonie Mutuelle, pour la Moselle. Interview :

Vous proposerez avec Harmonie mutuelle et la Ligue contre le cancer une conférence sur les cancers de la peau le 13 juin à Metz. Ces types de cancers sont-ils nombreux ?

Alain BOULHAUT  : « Il y a une grosse recrudescence des cancers de la peau dans le monde. La France n’est pas épargnée. Un cancer diagnostiqué sur trois est un cancer de la peau. En 2018, 60 000 nouveaux cas dont 7 500 mélanomes ont été diagnostiqués en France. »

Quelles sont les causes de ces cancers ?

« 70 % sont dus au soleil. On ne se protège pas assez. Le danger ne vient pas uniquement des coups de soleil, il vient des doses d’UV reçues tout au long de sa vie. Les cabines de bronzage posent également problème. Certains pays les ont interdites, d’autres comme la Belgique demandent un avis médical avant de pouvoir s’y allonger. Il y a aussi l’alcool, le tabac, les radiations… »

Peut-on les éviter ?

« Le secret ? Se protéger en utilisant de la crème solaire et des vêtements anti-UV. L’indice de protection de la crème doit être élevé et il ne faut pas en mettre uniquement l’été ou lors des vacances. Dès le printemps, il faut y penser. Lorsqu’on va dans l’eau ou qu’on transpire, il est nécessaire d’en remettre. Se couvrir la tête, les yeux c’est important et lorsqu’on va skier là aussi il faut utiliser une protection car avec la réverbération on peut prendre des coups de soleil. Autre nécessité : se surveiller, regarder sa peau, ses grains de beauté et réaliser un contrôle régulier chez un dermatologue. Surtout, au moindre doute ou changement d’aspect d’un grain de beauté, il faut consulter.»

Peut-on en mourir ?

« Il existe de nombreux types de cancers cutanés, d’aspects différents et de pronostic très variable. Les plus courants sont les carcinomes et les mélanomes. Ces derniers sont les plus méchants et oui on peut en mourir si le dépistage n’est pas fait suffisamment tôt. Pour l’anecdote, Bob Marley est décédé d’un cancer de la peau. Il avait un mélanome ignoré entre les orteils. »

Existe-il des personnes à risques ?

« Oui comme les personnes rousses à peau claire, celles qui ont eu un cancer et recours à la chimiothérapie. Attention, certains médicaments rendent plus sensibles au soleil. Quant aux professionnels qui travaillent en extérieur comme les agriculteurs, les ouvriers du bâtiment (couvreurs, maçons,..), les moniteurs de ski, les marins, ils doivent être très vigilants. N’oublions pas non plus les personnes qui ont beaucoup de grains de beauté. Je préconise un contrôle complet par an. »

Est-ce qu’un cancer de la peau se guérit ?

« Il faut retirer l’intégralité du grain de beauté et le faire analyser. La chirurgie peut suffire à un stade précoce. De même pour les carcinomes après un éventuel prélèvement initial. D’autres traitements existent pour les formes graves et permettent maintenant d’obtenir des guérisons ».

Pour vous inscrire à la conférence à Metz, cliquez ici

Alain BOULHAUT a été invité par France Bleu Lorraine Nord, pour la chronique santé, diffusée chaque jour du 13 au 17 mai,

Pour écouter ses interventions, cliquez ici

 

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.