Big à corps ouvert : une expo pour faire évoluer le regard sur les personnes obèses

Pour l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’obésité se définit comme « une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé ».

Exposition Big à corps ouvert

Le surpoids et l’obésité peuvent être à l’origine de maladies chroniques telles que le diabète ou les maladies cardiovasculaires et de certains cancers. D’une manière plus générale, l’obésité a un impact sur la qualité de vie. Elle provoque notamment des dommages aux articulations ou au dos, des difficultés à marcher, courir, se baisser… Enfin, le surpoids a aussi des répercussions psychologiques importantes dues aux nombreuses discriminations dont sont victimes les personnes obèses. C’est un réel problème de santé publique.

Photographe et sociologue de l’image, Axel Perez a séjourné durant six semaines dans une clinique spécialisée dans le traitement de l’obésité. Dans son studio, la galerie Pleine ouverture située à Paris (75011), il livre le résultat de ce travail. A travers cette exposition, il cherche à sensibiliser le grand public et à faire évoluer le regard de la société sur les personnes touchées par l’obésité, notamment à réconcilier beau et gros.

Le vernissage de cette exposition s’est déroulé le 27 mars dernier, avec le soutien d’Harmonie Mutuelle et la participation de Catherine Grangeard, psychanalyste et auteure de Obésités, le poids des mots, les maux du poids, Calmann-Lévy, 2007.

Pour en savoir plus sur l’obésité, rendez-vous sur le site Harmonie Prévention

Exposition BIG À corps ouvert, jusqu’au 30 mai 2019 :
Galerie Pleine Ouverture
24 rue de Belfort, Paris 11
Métro Charonne

Du Mardi au Samedi
De 14h00-20h00

  • Helia Chadeffaud
  • Crédit photo : DR

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.