Aviron objectif santé et bien-être

Le Bressols Aviron Club 82 a bien compris l'intérêt de la pratique de l'aviron, avant le traitement et après celui-ci, dans les cas de cancer du sein

Le contexte :
L’ étude de l’INSERM ref ISBN 978-2-85598-862-4 ou 863-2 a démontré les bienfaits de la pratique d’une activitité physique régulière en prévention primaire (avant la maladie). Cette étude va plus loin et montre l’intérêt de l’activité physique en prévention secondaire et tertiaire (pendant la maladie)au chapitre IV, paragraphe 17 pour les patients atteints d’un cancer. Les pages 426 à 428 sont elles, dédiées au cancer du sein et aux types d’activités physiques bénéfiques.

L’INCa, l’Institut National du Cancer dans son étude intitulée « Bénéfices de l’activité physique pendant et après le cancer ; des connaissances scientifiques aux repères pratiques. / synthèses – Collection États des lieux et des connaissances. INCa mars 2017 » en vient aux mêmes conclusions notamment :
– la prévention ou la correction d’un déconditionnement physique
– un maintien et ou une normalisation de la composition corporelle
– Une réduction de la fatigue liée au cancer et une amélioration globale de la qualité de vie
– une amélioration de la toléreance aux traitements et de leurs effets secondaires à moyen et long terme
– un allongement de l’espérance de vie et une réduction du risque de récidive.

 

Le  territoire Tarn et Garonne / Lot d’Harmonie Mutuelle soutient ce projet inscrit sur la plateforme HARMONIE BOOST.

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.