Disparition d’Yves Robert, figure du mutualisme tarnais

Figure du mutualisme tarnais, ancien Président de l’UMT-Mutualité Tarnaise, Yves Robert fait partie de l’histoire de la mutualité. Porte-parole unanimement apprécié dans tous les milieux pour sa droiture, son humanisme et ses capacités à fédérer les hommes, il fut Président de l’UMT-Mutualité Tarnaise (1977-2001), Président de l’Union régionale Midi-Pyrénées (1984-1996), administrateur de la FNMF durant de nombreuses années il devient, en 1994, membre de son Comité exécutif (1994-2000).

Yves Robert « militant de la solidarité »

Natif de Réalmont, commune du Tarn, dans une famille de vanniers, Yves Robert a adhéré à la mutuelle locale dès l’âge de 12 ans, il entre au conseil d’administration à 27 ans et en devient le président à 35 ans, en 1964. Entre-temps, un mandat municipal, en 1959, prolonge son engagement social dans la vie culturelle et sportive de la cité. Habité par l’envie permanente de se mettre au service des autres.

Rassembleur unanimement reconnu tant au plan local que départemental, le « vannier de Réalmont » comme le définissent ses amis tarnais, est appelé à porter cette parole à d’autres niveaux : le voilà élu en 1978 au conseil d’administration de la Fédération nationale de la Mutualité Française aux côtés du président René Teulade, à la présidence de l’Union régionale de la Mutualité Midi-Pyrénées en 1984, puis en 1994 au Comité Exécutif de la FNMF aux côtés de Jean-Pierre Davant.
C’est en récompense de son implication qu’en 2002, les insignes de Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur, lui ont été remis des mains du président de la FNMF Jean-Pierre Davant, lors d’une cérémonie organisée à Albi.

 

 

Un ardent défenseur de notre système de protection sociale

On le voit à la tête de la délégation tarnaise pour un grand rassemblement, à Paris, sur le thème « attaquer la Sécu, c’est reculer de 40 ans ». Il anime aussi, en 1986, la campagne nationale « un coup de main aux fins de droits », et se félicite du succès de celle-ci dans le Tarn, 1er département français pour une collecte qui va permettre de payer pendant plusieurs années les cotisations des chômeurs de longue durée.

Pour Yves Robert, la solidarité mutualiste repose sur une construction collective. Et pour cela il faut rassembler toutes les forces vives. Avec un tel porte-parole, l’UMT s’ouvrit aux institutions, aux pouvoirs publics, aux professions de santé. Les partenariats naissent avec les collectivités locales, le Département, les associations. Et les services de santé voient le jour à Castres, à Mazamet, à Albi, à Valence d’Albi, au bénéfice de la santé des tarnais.

Yves Robert a profondément marqué l’histoire mutualiste et sociale de notre département. Il aimait lui-même à dire qu’il devait exister, dans le Tarn, une sorte de « chromosome mutualiste ». Si c’était le cas, il en était sûrement l’espèce originelle… Et il restera, en tout cas, pour nous, LE modèle à suivre.

Harmonie Mutuelle et ses élu.e.s sont en deuil
et de tout cœur avec sa famille et ses proches.

  • Crédit photo : UMT-Mutualité Tarnaise

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.