Logo Essentiel Santé Magazine

En entreprise aussi, mieux vaut prévenir que guérir

La santé et la qualité de vie des collaborateurs sont des enjeux centraux pour les entreprises. Comment la prévention peut-elle contribuer à leur amélioration ? Le point avec Catherine Touvrey, directrice générale d’Harmonie Mutuelle.

En entreprise aussi, mieux vaut prévenir que guérir

Quel peut être le rôle de la prévention pour préserver la santé des collaborateurs ?

Catherine Touvrey
Catherine Touvrey est directrice générale d’Harmonie Mutuelle et directrice Assurance et Protection financière du Groupe VYV. Crédit : Sylvie Humbert

Catherine Touvrey : Le code du travail engage les chefs d’entreprise puisqu’il leur impose de « prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs ».

Mais les dirigeants souhaitent aller plus loin afin d’améliorer la qualité de vie des collaborateurs. Ce n’est pas qu’une question de contexte économique et de rentabilité, c’est aussi un changement d’état d’esprit. Une prise de conscience que la préservation du capital santé des collaborateurs est centrale.

La prévention est alors un formidable outil. Elle offre aussi des avantages économiques : 1 € investi dans la prévention, c’est 12 € de dépenses de santé évités à long terme. D’où l’importance d’agir régulièrement via des actions de prévention.

Selon vous, comment la prévention permet-elle aux entreprises de conjuguer performance économique et sociale ?

C. T. : Premièrement, en anticipant les risques professionnels en travaillant sur la sécurité, les TMS (Troubles musculosquelettiques) et les risques routiers, afin de limiter les arrêts maladie. Deuxièmement, en aidant les collaborateurs à devenir acteurs de leur santé afin, notamment, de réduire l’absentéisme. En effet, l’alimentation, le sommeil, l’activité physique et les addictions sont des thématiques qui doivent être abordées pour préserver la santé des salariés.

Enfin, en agissant en faveur de l’équilibre vie professionnelle/vie privée qui a un impact sur la motivation. Sans oublier le sport en entreprise, véritable levier de bien-être et de cohésion des équipes. C’est pour réussir cette conjugaison qu’Harmonie Mutuelle accompagne ses clients « entreprise » dans le cadre de la protection et la valorisation du capital humain, au service de la performance de l’entreprise.

Concrètement, comment les dirigeants peuvent-ils agir ?

C. T. : Les dirigeants ne sont pas seuls. Ils peuvent s’appuyer sur toutes les parties prenantes de la santé dans l’entreprise, du DRH à la médecine du travail, en passant par le comité social et économique (CSE). Elles peuvent les aider pour hiérarchiser, mettre en œuvre des formules et des plans d’actions de prévention.

Bien entendu, Harmonie Mutuelle est en première ligne. Nous mettons en place des actions spécifiques et concrètes pour accompagner les dirigeants avec, par exemple, le programme « La santé gagne l’entreprise ».

Santé en entreprise : chiffres clés

18 % des salariés affirment avoir été victimes d’un burn-out (syndrome d’épuisement professionnel).

Source : ViaVoice / Harmonie Mutuelle, 2017.

84 % des maladies professionnelles sont des troubles musculosquelettiques.

Source : INRS 2014.

93 % des salariés jugent important l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle.

Source : Baromètre OPE de la Conciliation entre vie professionnelle, vie personnelle et familiale, 2013.

  • Propos recueillis par la rédaction
  • Crédit photo : Getty Images

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire