Logo Essentiel Santé Magazine
« Reste à charge zéro » : ce qui sera remboursé à 100 %

« Reste à charge zéro » : ce qui sera remboursé à 100 %

Engagement de campagne du Président de la République, la diminution du reste à charge pour vos frais de santé, baptisée « 100 % santé » est lancée. Sont concernés le dentaire, l’optique et l’audition. Et cela entrera en application progressivement.

Pendant plusieurs mois, les acteurs du dentaire, de l’optique et de l’audition ont été concertés. Objectif : pouvoir agir à la fois sur l’offre (via des « paniers de prestations de soins»), les remboursements et les actions de prévention.

 

Les soins dentaires

Trois « paniers de soins » sont prévus pour les prothèses dentaires. Le panier « 100 % Santé » sera intégralement remboursé (il concernerait aujourd’hui près d’une prothèse sur deux). Ce panier prévoit :

  • des couronnes en céramique ou metallo-céramique pour les dents visibles, métalliques pour les autres.
  • Des bridges céramo-métalliques pour les incisives et canines, full-zircon ou métalliques pour les dents non visibles.
  • Des Inlays core et couronnes transitoires remboursés intégralement.

Les couronnes et bridges seront remboursés intégralement dès le 1er janvier 2020. Les autres soins prévus par ce panier le 1er janvier 2021.

Un autre panier prévoit des prestations aux prix plafonnés (25 % des cas) et un troisième un panier aux tarifs libres permettant de choisir les techniques et les matériaux les plus sophistiqués (29 %).

Au chapitre de la prévention, le programme M’T dents prenant en charge une consultation préventive va être élargi. Aujourd’hui, proposé tous les trois ans de 6 à 24 ans, cet examen sera accessible dès l’âge de 3 ans. Il permet de détecter les besoins de soins et faire en sorte qu’ils soient pris en charge.

 

L’optique

À partir de janvier 2020, votre opticien devra obligatoirement proposer et mettre en avant une offre « 100 % Santé » composée d’une gamme de 17 modèles de montures pour les adultes, 10 pour les enfants en deux coloris différents.

Respectant les normes européennes, ces montures auront un prix inférieur à 30 euros, et l’ensemble sera proposé à un prix inférieur à 105 euros, pris en charge intégralement.
Une attention particulière a été apportée au choix des verres : ils devront traiter tous les troubles visuels, avec un amincissement en fonction de celui-ci. Ils devront bénéficier d’un durcissement (anti-rayure) et un traitement reflet.

Vous aurez la liberté de « panacher » vos lunettes, en choisissant des verres « 100 % Santé » et une monture d’une autre gamme. Dans ce cas, le remboursement dépendra de votre contrat complémentaire, dans la limite de 175 euros.

 

L’audioprothèse

C’est peut-être dans ce domaine que les progrès, en matière d’équipements et de restes à payer, sont les plus importants à faire.

Pour les équipements du panier « 100 % santé », la baisse du reste à charge va être progressive. Le 1er janvier 2019, il passera à 1 300 euros au lieu de 2000 euros en moyenne aujourd’hui pour deux oreilles. En 2020, il sera abaissé à 800 euros. Et enfin, en 2021 il sera nul et les équipements 100 % santé seront donc intégralement remboursés.

Les équipements ? On trouvera dans le panier 100 % remboursé tous les types d’appareillages : contour d’oreille classique, contour à écouteur déporté et intra-auriculaire.

La performance ne doit pas être oubliée : au moins 12 canaux de réglage pour assurer une bonne adéquation de l’appareil au trouble auditif. Système d’amplification des sons extérieurs à hauteur d’au moins 30 dB.
Enfin, au moins trois des options suivantes pourront être intégrées sans surcoût : système anti-acouphène, connectivité sans fil, réducteur de bruit du vent, synchronisation binaurale, directivité microphonique adaptative, bande passante supérieure ou égale à 6 000 Hz, fonction apprentissage de sonie, système anti-réverbération.

 

Le reste à charge zéro

 

Dentaire, optique et audition : un reste à charge zéro en 2021

Cette évolution préserve la liberté de chacun. Vous n’aurez pas l’obligation de retenir une offre « 100 % Santé ». Selon les cas, les prix seront alors libres ou encadrés, et les remboursements dépendront de votre contrat de complémentaire santé et d’éventuels plafonds réglementaires.

Certains aspects nécessitant du temps, comme la fabrication de gammes de lunettes homologuées, le dispositif montera progressivement en puissance, avec un calendrier distinct selon les secteurs. L’objectif ? La possibilité de proposer des formules « zéro dépense », sur une gamme de soins de qualité, au 1er janvier 2021.

Enfin, une des principales craintes exprimées par les Français étant une diminution de la qualité des soins, le dispositif apporte des garanties en ce sens. Les « lunettes Sécu » de nos grands-parents ne reviennent pas dans les vitrines…

  • La rédaction
  • Crédit photo : skymesher/Getty Images

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire