Logo Essentiel Santé Magazine

À quoi sert une mutuelle ?

Rembourser une consultation chez votre médecin ou les médicaments de votre petit dernier... Une mutuelle ne sert-elle vraiment qu’à cela ? Eh bien non ! Elle a beaucoup d’autres missions, peut-être moins « évidentes » et moins « visibles ». La première étant : garantir à tous l’accès à des soins de qualité.

Mutuelle

« On peut vivre sans les mutuelles. Il suffit de n’être jamais malade ».

C’était le slogan d’une campagne de la Mutualité Française, l’an dernier. Et voici la preuve par l’exemple : votre bébé de 5 mois souffre d’une bronchiolite. Il a besoin de séances de kiné et de médicaments. Suivent des bronchiolites à répétition et même une hospitalisation de 5 jours pour détresse respiratoire sans oublier les médicaments et le suivi pour comportement asthmatique. Au total, la note s’élève à 3 558 euros dont 3 094 euros* seront remboursés par la Sécurité sociale.

Sans mutuelle, vous auriez déboursé 464 euros de votre poche. Elle sert donc à compléter les remboursements de base de votre caisse d’assurance maladie (consultations, médicaments, hospitalisation…). Mais également à rembourser, totalement ou partiellement, des soins non pris en charge par l’assurance maladie (forfait hospitalier, médecines douces, certains contraceptifs…). Cependant, une mutuelle n’est pas utile uniquement lorsque vous êtes malade. En effet, elle vous informe et vous propose des actions de prévention afin d’empêcher ou retarder l’apparition de problèmes de santé.

* Coût moyen, source FNMF – juin 2012. www.mutualite.fr/une-mutuelle

 

Quelles différences entre mutuelle et assurance ?

Mutuelle ou assurance ? Assurance ou mutuelle ? Est-ce la même chose ? Toutes les deux peuvent proposer des complémentaires santé mais les mutuelles font partie de l’économie sociale et solidaire et sont fondées sur des valeurs de solidarité et de démocratie. Les mutuelles n’ont pas d’actionnaires, ce sont des sociétés de personnes et non de capitaux. Elles sont à but non lucratif, c’est-à-dire qu’elles ne font pas de profit à verser à des actionnaires.

Les excédents peuvent servir à développer de nouvelles garanties, à prendre en charge de nouveaux traitements plus efficaces ou encore à financer des services de soins et d’accompagnement mutualistes. En adhérant à votre mutuelle, vous participez à son fonctionnement en élisant des délégués qui vous représentent lors de l’assemblée générale, où sont prises les principales décisions. Une mutuelle a pour mission de garantir à tous l’accès à des soins de qualité. Elle combat la discrimination en ne sélectionnant pas ses adhérents. Elle n’exclut donc personne pour des raisons médicales, financières ou à cause de son âge.

 

Qu’est-ce qu’un contrat « responsable » ?

Les contrats dits « solidaires et responsables » ont été lancés en 2006 pour accompagner le « parcours de soins coordonnés » (Le parcours de soins coordonnés). Le but de ce contrat est de responsabiliser les patients sur le coût des dépenses de santé.

Si les complémentaires santé ne s’inscrivent pas dans ce cadre réglementé, leurs garanties sont surtaxées et elles perdent les exonérations sociales et fiscales accordées aux contrats collectifs d’entreprise. À partir du 1er avril 2015, les contrats de complémentaire santé devront respecter de nouvelles contraintes fixées par les pouvoirs publics : plafonnement du remboursement des dépassements d’honoraires, des lunettes…

 

Qui peut adhérer à une mutuelle ?

Les mutuelles s’adressent à tous : salariés du secteur privé, fonctionnaires, professions indépendantes, étudiants, chômeurs, retraités… L’adhésion peut être souscrite à titre privé pour une personne et/ou pour sa famille. Elle peut également l’être à titre collectif par une entreprise pour ses salariés ou par une branche professionnelle.

Mais à partir du 1er janvier 2016, toutes les entreprises devront proposer une complémentaire santé à leurs salariés. C’est l’un des nouveaux droits prévus par la loi du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l’emploi.

 

Paroles d’adhérent

Justine Perochain, 25 ans, assistante de collection mode
« Une mutuelle doit être proche, à l’écoute de ses adhérents et rembourser chacun par rapport à ses besoins réels. Elle doit pouvoir apporter à chaque adhérent une réponse personnalisée, s’adapter à l’évolution de ses besoins. »

Patrice Rault, 35 ans, directeur d’un cabinet de recrutement
« C’est important pour moi que la masse monétaire colossale brassée par une mutuelle soit utilisée de manière pertinente. J’espère que tous les adhérents sont, comme moi, en phase avec cette éthique humaine, et je souhaite qu’elle perdure. »

 

En chiffre

  • 50 % des soins courants seulement (médecin, médicaments, analyses…) sont remboursés par la Sécurité sociale
  • 50 % ne le sont pas mais peuvent être pris en charge par une mutuelle (dans le cadre du parcours de soins, hors participation forfaitaire et sous conditions pour les dépassements d’honoraires)

Source : FNMF

Coeur de métier d'une mutuelle

 

Pour en savoir plus

mutualite.fr : sur le site de la Mutualité Française retrouvez une web-série, #RDVSolidaire, qui présente les valeurs et les atouts des mutuelles.

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire