Le scanner

Utilisé pour le dépistage comme pour le suivi d’une maladie, le scanner permet de détecter des anomalies invisibles sur une échographie ou une radiographie.

Scanner

Avant l’examen

Le scanner permet de mettre en évidence des maladies, des infections, mais aussi des fractures. Le médecin traitant peut le demander pour diagnostiquer certaines pathologies, ou pour surveiller l’évolution des tumeurs au cours d’un traitement (cancérologie). Le scanner est particulièrement recommandé pour les explorations du thorax, de l’abdomen et du système vasculaire ainsi que pour la traumatologie.

 

Le délai d’attente

Seuls les radiologues et leurs équipes sont habilités à réaliser un scanner, en cabinet ou à l’hôpital.

Les délais pour obtenir un rendez-vous varient entre 3 et 12 jours, selon la disponibilité du cabinet d’imagerie médicale, de la clinique ou de l’hôpital. Pour une IRM, le délai est plus important : en moyenne entre 30 et 45 jours.

 

L’examen

Le patient est allongé sur un lit qui se déplace dans un large anneau. Les bras sont placés le long du corps ou derrière la tête selon la zone étudiée.

Une grande immobilité est requise. L’ examen dure entre 5 et 10 minutes. Il est indolore sauf en cas d’injection intraveineuse.

 

Les résultats

Le médecin radiologue les fournit en moyenne trente minutes après l’examen. Il peut aussi les différer s’il doit les comparer à des examens antérieurs. Une copie des résultats est transmise au médecin traitant.

 

Remboursements

L’assurance maladie prend en charge 70 % du coût de l’examen et de la consultation du médecin radiologue au tarif conventionnel. Le complément peut être pris en charge par votre mutuelle, partiellement ou en totalité selon le contrat que vous avez souscrit.

 

« Un examen rapide mais un peu angoissant »

Témoignage d’Alexandre, 45 ans, Paris

Je souffrais d’une petite hernie discale diagnostiquée par un scanner. Aucun traitement ne parvenait à me soulager. Mon médecin a demandé un deuxième scanner pour envisager une intervention chirurgicale. Je n’ai attendu que 2 ou 3 jours pour obtenir un rendez-vous. L’examen s’est bien déroulé, même si je trouve le passage dans ce tunnel un peu angoissant. Heureusement, cela n’a duré que quelques minutes. Comme j’avais apporté mon précédent scanner, le radiologue a pu se rendre compte très vite que la hernie avait beaucoup grossi en 15 mois.

 

[Focus] Scanner et IRM : quelles différences ?

  • Le scanner s’applique principalement à l’exploration du cerveau, de l’abdomen, de la cage thoracique ou des os. Il permet d’obtenir des images en 3D du corps humain. Contrairement à l’IRM, cette méthode utilise les rayons X. Un produit de contraste à base d’iode, opaque aux rayons X, peut être injecté par voie intraveineuse pour étudier certains organes (foie, rate, reins, surrénales, pancréas…).
  • L’imagerie par résonnance magnétique (IRM) permet également d’obtenir des images en coupe et de détecter avec plus de précision la nature de certaines lésions (infections, inflammations, anomalies des vaisseaux, tumeurs…) non visibles sur une radiographie simple, une échographie ou même un scanner.

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.