« Un impôt sur notre santé ? C’est non ! » : retour sur la pétition

Plus d’un million de personnes ont signé la pétition lancée par la Mutualité Française pour protester contre la taxe sur les complémentaires santé qui pénalise les assurés.

Plus d’un million de personnes ont répondu à l’appel des mutuelles. Parmi elles, 140 010 l’ont fait par le biais d’Essentiel santé magazine. Nous les remercions de leur mobilisation. Beaucoup en ont profité pour réagir sur le système de santé allant jusqu’à qualifier cet impôt « d’insulte au droit de la santé » ou à proposer par exemple de « supprimer les dépassements d’honoraires et le secteur 2 ».

 

La santé au cœur du débat public

A quelques semaines des élections présidentielles et législatives, la Mutualité Française souhaite que la santé soit au cœur du débat public. Des conférences-débats ont ainsi été organisées dans toute la France sur le thème « Votre santé en 2012 : agissons pour rester solidaire ». Elles ont mis en avant la nécessité de se mobiliser sur un thème dont tous les sondages montrent qu’il est la première préoccupation des Français.

 

L’accès à la complémentaire : un droit pour tous

La Mutualité veut agir pour favoriser l’accès de tous à la prévention et à des soins de qualité notamment en simplifiant les conditions d’accès à la CMU, à l’aide à la complémentaire santé…

Pour un système de santé plus efficace, la Mutualité Française propose de définir une offre de santé de premier recours et d’améliorer la prise en charge des maladies chroniques. Pour y contribuer, elle est prête à s’appuyer sur son réseau de services et de soins d’accompagnement mutualistes.

 

Développer la prévention

Mettre la prévention au premier plan, c’est également une des nombreuses propositions de la Mutualité Française. Concrètement, il s’agit de développer des actions de prévention qui s’adressent à tous, tout au long de la vie en sensibilisant, par exemple, les enfants au bon usage des médicaments ou en accompagnant les parents sur le thème de la parentalité… La pétition est toujours accessible sur le site de la Mutualité Française et le restera durant tout le débat électoral.

 

  • Cécile Fratellini
  • Crédit photo : Getty Images

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.