Logo Essentiel Santé Magazine

Santé

E-santé : un carnet de santé connecté

E-santé : un carnet de santé connecté

Des médecins de Montpellier ont créé la start-up Aviitam. Et ont mis au point un carnet de santé intelligent qui relie à distance le patient à son médecin. Explications.

C’est de leur pratique médicale qu’est née cette idée. Celle de créer un carnet de santé connecté au service de la relation médecin-patient. « On travaille tous les deux sur des maladies chroniques (diabète, cholestérol…). Et on s’est rendu compte que pour pouvoir mieux suivre nos patients, il était essentiel de bien connaître leur mode de vie. À cet égard, les nouvelles technologies offrent de nouvelles possibilités. » Le Pr Antoine Avignon et le Dr Vincent Attalin, tous deux praticiens à Montpellier, sont les co-fondateurs de la start-up Aviitam, avec Denis Hoa (un autre médecin qui avait déjà créé sa propre start-up). Jean-Baptiste Frangin, diplômé d’une école supérieure de commerce, est ensuite venu les rejoindre.

 

Mieux connaître le patient pour mieux le soigner

Née fin 2014, la start-up Aviitam a développé, grâce à l’intelligence artificielle, un carnet de santé nouvelle génération. Celui-ci a été mis en ligne pour la première fois en juin 2015, pour suivre initialement des patients atteints de surpoids ou d’obésité. Concrètement, le malade fournit lui-même des informations sur son état de santé, son mode de vie, en se connectant régulièrement à ce carnet de santé en ligne. Il peut également y relier ses objets connectés (tensiomètre, glucomètre…).

Le ou les médecins ainsi que tous les soignants qui le suivent peuvent eux aussi le consulter. Aviitam leur fournit ainsi une synthèse des données de santé du patient. « Cela permet de bien préparer la prochaine consultation ou le futur séjour en établissement de santé tout en impliquant davantage le patient », souligne le Pr Antoine Avignon.

 

Des économies pour l’Assurance maladie ?

« En tant que médecin, au fur et à mesure que l’on apprend à mieux connaître les habitudes du patient, on peut déceler plus précocement ses éventuels problèmes de santé à venir, ajoute le Dr Vincent Attalin. C’est donc un véritable outil de prévention. » À chaque fois que le patient s’y connecte, Aviitam lui donne aussi des conseils pratiques, adaptés à sa situation, afin d’améliorer son hygiène de vie.

Aujourd’hui, plus de 5 000 patients et 1 000 professionnels de santé l’utilisent. Un tiers d’entre eux vit en Occitanie, les autres dans le reste de la France. Et une étude est en cours, financée par le ministère de la Santé, sur un échantillon d’utilisateurs. Son but ? Tenter d’évaluer les économies de soins et de médicaments qui pourraient être réalisées grâce à ce carnet de santé intelligent.

 

Aviitam développe de nouveaux projets

La start-up n’entend pas en rester là. Déjà, Aviitam est aussi devenu au fil du temps un outil de formation à distance des médecins. Et d’ici à la fin de l’année 2017, une deuxième version de ce carnet de santé en ligne va voir le jour, étendue à toutes les pathologies qui nécessitent un suivi régulier. Et tout le monde pourra créer gratuitement son carnet de santé. Une version dédiée aux enfants est également prévue début 2018. Autre projet : l’application mobile Aviitam devrait être disponible dans le courant de l’année 2018.

  • Angélique Pineau
  • Crédit photo : Squaredpixels / Istockphotos

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Glossaire