Faut-il avoir peur des robots ? Le point de vue de Serge Tisseron

Psychiatre et auteur du Jour où mon robot m’aimera, Serge Tisseron évoque à la fois les bienfaits et les risques du développement des robots.

Point de vue

« Si la robotique amène beaucoup d’opportunités, notamment dans le domaine de la santé, elle est porteuse aussi de dangers. Dans un avenir proche, les robots pourront simuler nos émotions et s’imposeront comme des compagnons du quotidien, notamment auprès des personnes âgées seules.

Conçus pour nous être agréables, ils nous apporteront une relation d’approbation sans contradiction qui pourra finir par nous rendre moins tolérants à la compagnie des humains toujours imprévisibles.

Un second danger concerne la protection de nos données intimes. À force de vivre avec ces créatures qui seront à notre service, nous risquons d’oublier qu’elles sont aussi des mouchards qui enregistrent en permanence nos gestes et nos paroles et les communiquent à leurs fabricants. Ce risque sera particulièrement préoccupant dans le secteur de la santé.

Nous devons réfléchir dès maintenant aux moyens de nous en protéger, à la fois par une législation appropriée et du point de vue de l’usage que nous ferons de ces machines. »

 

Pour en savoir plus

  • Propos recueillis par Pauline Leduc
  • Crédit photo : Menno van Dijk / iStock - Bertini /Serge Tisseron / DR

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire