Don du sang : pourquoi c’est une urgence avant l’été

mis en ligne le :

Les stocks sont au plus bas depuis le dernier déconfinement. L'Etablissement français du sang lance un appel à tous les Français, vaccinés ou pas.

don du sang

Pourquoi les réserves de sang sont-elles à un stade « critique » ?

L’établissement français du sang (EFS) a tiré la sonnette d’alarme le 31 mai. « Avec environ 80 000 poches, les réserves de sang sont trop basses. La tension est même très forte sur certains groupes, notamment le O et le B», explique François Poujas, son directeur.

Les raisons de cette baisse sont multiples. D’une part, les ponts de mai et le déconfinement ont certainement incité beaucoup de donneurs à se déplacer pour rendre visite à des proches. Ceci, après plusieurs semaines durant lesquelles les collectes mobiles (dans les universités, les entreprises) ont été impossibles en raison des mesures sanitaires. Or, elles représentent en temps normal 80 % des dons. D’autre part, la « demande » en sang pour des opérations chirurgicales a récemment augmenté en lien avec la reprogrammation des actes repoussés en 2020.

Il manque 2 000 dons par semaine et l’EFS souhaite ne pas en arriver à « demander aux hôpitaux de déprogrammer certaines opérations ». L’objectif est de récolter 40 000 dons de plus pour atteindre, début juillet, le stock nécessaire pour les vacances d’été, qui est de 120 000 culots de globules rouges (CGR).

Peut-on donner son sang si l’on n’est pas vacciné contre le Covid ?

« La vaccination n’est ni une condition ni une contre-indication au don du sang », souligne le Dr Pascale Richard, directrice médicale de l’EFS. De nombreuses études internationales ont par ailleurs conclu qu’il n’existe aucun cas de transmission du Covid par don du sang. En effet, le virus n’est présent dans le sang qu’en cas de symptômes sévères de la maladie, mais aucun don n’est autorisé en cas de symptômes.

Peut-on donner son sang si on a eu le Covid ?

Si on a eu le virus, Il est nécessaire d’attendre « un délai de 28 jours après le début des symptômes ou quatorze jours après leur disparition », explique le Dr Richard.

Sans symptômes mais avec un test PCR positif, il faut aussi laisser passer 14 jours après ce test. Enfin, en cas de contact étroit avec une personne positive, là aussi, un délai de 14 jours ou un test PCR négatif est demandé.

Du nouveau pour simplifier le don du sang

L’Établissement français du sang s’est adapté au contexte sanitaire et a mis à profit 2020 pour innover. Il est désormais possible de faire un don sur rendez-vous : on en compte déjà plus de 500 000 depuis le début de l’année. Il suffit de se rendre sur le site internet « Mon rdv don du sang ».

Et pour répondre simplement à la question qui fait hésiter certains – « Puis-je donner ? » – un nouveau test d’éligibilité en ligne est disponible. En 5 minutes et quelques questions sur votre santé, vos voyages, votre mode de vie… Vous aurez la réponse.

  • Crédit photo : Getty Images
Auteur article
Pauline Hervé

journaliste spécialisée dans les sujets relatifs à la santé (prévention, innovation et recherche, soins...)

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.