Première visite chez le dentiste : à quel âge et pour quoi faire ?

mis en ligne le : 06/03/2017 - mis à jour le :

À quoi sert la première visite de votre enfant chez le dentiste ? A lui apprendre, très tôt, à adopter une bonne hygiène bucco-dentaire pour préserver ses dents de lait des caries et ainsi protéger ses futures dents d’adulte.

prévention bucco-dentaire chez l'enfant

Si l’on se réfère aux recommandations figurant dans le carnet de santé, la première visite chez le chirurgien-dentiste doit intervenir entre 2 et 3 ans. Pour autant, de l’avis de nombreux spécialistes, il est préférable de prévoir cette première consultation entre la première et la deuxième année, quand les dents de lait ont commencé à pousser.

Mettre l’enfant en confiance

Pour quoi faire ? « Juste pour faire le point et présenter le cabinet dentaire à l’enfant », précise le Dr Jean-Baptiste Bohl, chirurgien-dentiste à Paris. Pour ce praticien, « il est important de ne faire aucun soin lors de cette première visite pour mettre l’enfant en confiance et permettre que les soins futurs, s’il doit y en avoir, se passent dans les meilleures conditions ». La peur du dentiste est en effet bien souvent là, surtout si les parents ont eux-mêmes une appréhension, que l’enfant peut ressentir. « Expliquer, décrire avec des mots simples et impliquer l’enfant dans la consultation suffit généralement à instaurer un climat bénéfique pour le suivi », indique le spécialiste.
Lors de cette première séance, le chirurgien-dentiste pourra montrer à l’enfant ce qu’est une dent, comment elle se développe et comment se forme une carie.

Le sensibiliser à l’hygiène bucco-dentaire

Le praticien examinera ensuite les dents de l’enfant et donnera les conseils nécessaires à une bonne hygiène bucco-dentaire : à partir de 2 ans, brosser les dents avec les parents matin et soirs après avoir mangé, prendre 3 à 4 repas équilibrés par jour, éviter les sucreries et, notamment, proscrire les biberons de lait, de sirop ou de jus de fruit la nuit, très sucrés et donc sources de caries. Il mettra aussi en garde sur l’allaitement à la demande chez un jeune enfant qui a des dents. En effet, le lait maternel étant riche en sucres, il peut provoquer des caries. Le professionnel pourra également conseiller les parents sur le type de brosse à dents et de dentifrice à choisir.
Une bonne hygiène est capitale car les dents de lait, tout comme les dents définitives lorsqu’elles commencent à pousser, sont fragiles. Si un enfant de 6 ans a des caries sur les dents de lait, ses dents d’adulte risquent fortement de se carier. Il est donc indispensable de prendre soin de ses dents dès le plus jeune âge.

Prévenir le mauvais positionnement des dents

Le pouce, la tétine ou le doudou mâchouillé régulièrement peuvent engendrer des problèmes au niveau de la mâchoire et du positionnement des dents. C’est à partir de 5-6 ans que le dentiste commencera à vérifier l’occlusion des dents, le positionnement de la langue, si l’enfant respire bien et s’il a une bonne déglutition. S’il l’estime nécessaire, il dirigera l’enfant vers un orthodontiste ou une orthophoniste pour corriger les éventuels défauts.

Consulter de manière régulière

Lors de la première visite, si l’examen dentaire révèle une bonne hygiène bucco-dentaire et qu’il n’y a ni carie ni lésion, la consultation suivante sera à prévoir dans un an. Dans le cas contraire, il faudra programmer un nouveau rendez-vous assez rapidement « pour entamer les soins, dans la sérénité ».
Par ailleurs, si votre enfant se plaint de douleurs récurrentes au niveau des dents ou que celles-ci sont mal positionnées, il faut bien évidemment consulter. Et, dans tous les cas, une visite chez le dentiste au moins une fois par an s’impose, même lorsqu’il n’y a pas de problème.

Profiter des rendez-vous pris en charge par l’Assurance maladie

Enfin, pour les enfants dès l’âge de 3 ans ainsi que pour les jeunes jusqu’à 24 ans, l’Assurance maladie propose un dispositif de prévention bucco-dentaire intitulé M’T dents. Les enfants comme les jeunes bénéficient d’une visite de prévention chez le dentiste et, si nécessaire, de soins, à des dates-clés : 3 ans, 6 ans, 9 ans, 12 ans, 15 ans pour les mineurs, 18 ans, 21 ans (ou 24 ans) pour les majeurs.
L’ensemble est pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie. En pratique, il suffit de se présenter muni de la carte Vitale, ou de celle du parent pour un enfant ou un mineur, ainsi que du formulaire M’T dents qui aura été envoyé par courrier (il est téléchargeable aussi depuis son compte Ameli).

  • Stéphany Mocquery
  • Crédit photo : FangXiaNuo / Istockphotos

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.