Logo Essentiel Santé Magazine

Jeux d’argent : sortir de la dépendance

Près d’une personne sur deux déclare jouer à des jeux d’argent. Pour éviter le risque d’addiction et/ou en sortir, des solutions existent !

dépendance

Pourquoi et comment devient-on dépendant au jeu ?

Le risque avec les jeux d’argent commence dès les premiers gains. En effet, le joueur qui gagne est incité à rejouer, et à miser encore plus pour gagner plus. Mais plus il joue, plus il court le risque de perdre, ce qui, inévitablement, finit par arriver. Or, au lieu d’arrêter le jeu, le joueur impulsif va jouer toujours plus pour « se refaire » et récupérer sa mise, même si pour cela, il doit s’endetter, voire dans certains cas, voler de l’argent. Le jeu devient la seule réalité, au détriment des relations familiales, sociales, ou de la situation financière…

À savoir : le risque de dépendance est lié à des facteurs génétiques. Les personnes déjà dépendantes à une substance (cigarette, alcool…), ou qui ont dans leur famille une personne dépendante, ont plus de risques de devenir accros au jeu d’argent.

 

Les signes qui doivent alerter

Si vous vous reconnaissez (ou si vous reconnaissez l’un de vos proches) dans au moins 5 de ces signes*, vous (ou lui) êtes dépendant :

  1. Préoccupation constante du jeu (réflexion sur les jeux passés et à venir).
  2. Besoin de jouer des sommes d’argent croissantes.
  3. Efforts répétés mais infructueux pour contrôler, réduire le jeu, ou arrêter de jouer.
  4. Agitation ou irritabilité lors des tentatives d’arrêt.
  5. Recours au jeu pour échapper à des difficultés (financières, familiales, professionnelles).
  6. Habitude de jouer de nouveau pour recouvrer ses pertes.
  7. Mensonge pour cacher l’ampleur des habitudes de jeu.
  8. Accomplissement d’actes illégaux pour financer le jeu.
  9. Perte ou mise en danger de possibilités professionnels ou de relations affectives à cause du jeu.
  10. Dépendance envers autrui pour des aides financières.

*Source : ouvrage de référence en psychiatrie, DSM IV

 

Par qui se faire aider ?

Si vous prenez conscience de votre dépendance ou de la dépendance d’un proche, ne restez pas seul. Parlez-en à votre médecin (l’addiction est une maladie qui se soigne) ou demandez conseil à des structures ou associations spécialisées :

  • Joueurs écoute info service
    Vous recherchez une information, un soutien, une aide pour vous ou pour un proche ? Un conseiller peut vous rappeler sur votre téléphone fixe ou portable. Il suffit pour cela, d’indiquer votre numéro sur le site joueurs-info-service.fr. Vous pouvez aussi contacter le service directement au 09 74 75 13 13, 7 j / 7, de 8 h à 2 h (appel non surtaxé).
    Joueurs écoute info service a été créé par Addictions Drogues Alcool Info Service (Adalis). Il est placé sous l’autorité de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) qui explique, sur son site, le phénomène de dépendance aux jeux et la législation en vigueur en France.
  • Centre de référence sur le jeu excessif (CRJE)
    Ce centre développe une activité de recherche, de formation et d’information sur le jeu excessif. Il s’adresse aux joueurs, aux non joueurs, aux professionnels de la santé et du champ social, ainsi qu’aux opérateurs de jeu privés engagés dans le jeu responsable.

 

À lire

Les secrets de nos comportements par Michel Lejoyeux, psychiatre, éditions Plon, 2009, 320 pages, 22,50 euros.

  • Béatrice Ménart
  • Crédit photo : Image Stock

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire