Logo Essentiel Santé Magazine

Jeux vidéo : des effets positifs

Les jeux vidéo sont souvent accusés de nombreux maux, pourtant ils ont aussi des effets positifs sur le développement de l’enfant, et sur le fonctionnement du cerveau à tout âge.

On reproche aux jeux vidéo d’être responsables de comportements violents et de problèmes d’addiction. Pourtant, de nombreux travaux de recherche ont démontré qu’ils peuvent jouer un rôle dans le développement intellectuel de l’enfant mais aussi de l’adulte : ils favorisent en particulier l’intelligence déductive et la capacité à réaliser plusieurs tâches en même temps. Ils peuvent même servir à développer de nouvelles compétences, ou être utilisés comme outils thérapeutiques.

 

Des compétences multiples

Jouer à un jeu vidéo n’est pas une activité passive, comme l’est, par exemple, le fait de regarder la télévision. Lorsque l’on joue, on cherche à résoudre une énigme, on se pose des questions, on prend des décisions, on fait face à des situations nouvelles, et l’on tente de contourner des obstacles. On développe ainsi ses réflexes et sa capacité d’analyse, on interagit avec un environnement particulier, on apprend à respecter des règles…

Chez l’enfant comme chez l’adulte, ces différentes tâches ont des effets positifs, puisqu’elles stimulent le cerveau. Certains jeux vidéo se pratiquent à plusieurs, et même en ligne sur internet. Dans ce cas, le joueur interagit avec d’autres, développe des stratégies communes, et c’est à partir de ces échanges que naissent parfois de véritables amitiés numériques.

 

Les jeux sérieux ou « serious games »

Il s’agit de jeux vidéo qui dépassent le simple divertissement. Ils font appel aux mêmes technologies (3D, simulation…) mais leurs objectifs peuvent être divers : développer des compétences professionnelles, renforcer la cohésion au sein d’une équipe, apprendre de nouvelles disciplines ou langues, sensibiliser à des enjeux sociaux…

Les jeux sérieux connaissent aujourd’hui un développement très important. A tel point que de plus en plus d’entreprises s’en servent comme outil de formation continue, ou pour communiquer auprès du grand public.

 

Un outil thérapeutique

Certains professionnels de santé utilisent les jeux vidéo comme un outil thérapeutique parmi d’autres. Ainsi, des ateliers jeux vidéo ont été mis en place par des infirmiers psychiatriques dans certains hôpitaux, afin d’aider les malades à sortir de leur isolement.

Des maisons de retraite utilisent des consoles de jeu contrôlées par les mouvements pour favoriser l’activité physique de leurs résidents, organisant même des tournois virtuels entre établissements !

Les jeux vidéo peuvent aussi aider à la rééducation des personnes victimes d’un traumatisme cérébral ou d’un accident vasculaire cérébral.

Certains sont spécialement développés pour aider, voire soigner des malades. C’est le cas du logiciel Sparx, qui s’adresse aux adolescents dépressifs. À travers la création d’un avatar et sa progression dans un univers fantastique, le joueur est amené à réfléchir sur les causes de son mal-être et les moyens de lutter contre, notamment à travers des exercices de relaxation, de contrôle des émotions et de pensée positive.

 

Pour en savoir plus

  • Jeux vidéo info parents est un site d’information sur les jeux vidéos et les différentes consoles de jeux, développé par l’association e-enfance, en partenariat avec l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).
  • Un dossier sur les jeux sérieux et de nombreux articles sur le site Eduscol, le portail du ministère de l’Éducation Nationale.
  • Émilie Gillet
  • Crédit photo : JGI/Jamie Grill

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire