La détox est-elle efficace pour perdre du poids et être en meilleure forme ?

mis en ligne le :

« Régénérer » son organisme par une diète de fruits et légumes ou de jus : l'idée est très à la mode. Mais la cure détox a-t-elle un intérêt, médicalement parlant ?

détox

Qu’est-ce qu’une cure détox ?

La détox désigne le fait de favoriser l’élimination des « déchets » et toxines présents dans le corps en suivant une diète. Il existe énormément de « cures détox », basées sur des jus de fruits et légumes, sur une monodiète (même aliment pendant trois jours), des tisanes, des compléments alimentaires… L’objectif affiché est de « régénérer » le corps et notamment le foie, afin de le purifier des toxines apportées par une alimentation trop riche et trop transformée.

Pourtant, « médicalement, le terme de détoxification n’existe pas, prévient le Pr Gabriel Perlemuter, chef de service d’hépato-gastro-entérologie et nutrition et auteur du livre Les pouvoirs cachés du foie (éditions Flammarion). On ne sait pas trop ce que ça veut dire, ni comment c’est censé fonctionner… C’est un terme marketing ».

Quels sont les bénéfices visés par une cure détox ?

  • Perte de poids

La diète menée grâce à la détox permet de prendre très vite des habitudes alimentaires saines, puisque l’on supprime les produits transformés trop gras et trop sucrés pour les remplacer par des fruits, des légumes, à volonté pendant quelques jours. Si la période de détox permet un déclic pour garder de meilleures habitudes alimentaires, elle peut avoir un effet bénéfique à long terme et permettre de perdre du poids.

  • Regain d’énergie, baisse du stress, des infections

« On est à la fois dans une vérité et dans un mensonge, décrypte Gabriel Perlemuter. La vérité, c’est que si vous êtes en surpoids, que vous ne faites pas d’exercice, que vous mangez mal, vous vous retrouvez en effet fatigué et en mauvaise forme. Une cure permet donc de faire un break de vos mauvaises habitudes. Elle modifie le fonctionnement de l’organisme, notamment en supprimant les sucres, ce qui enclenche un processus anti-inflammatoire dans l’organisme. On se sent mieux… Mais sur du court terme seulement car dès que l’on reprend ses mauvaises habitudes, ce bénéfice est perdu. » Il est donc important, pour que la détox soit efficace, d’en faire une opportunité pour modifier ses mauvaises habitudes de vie sur le long terme.

Quelles sont les limites d’une cure détox ?

  • Fatigue, maux de tête et de ventre dans les premiers jours. Le métabolisme qui repose sur le sucre, passe en mode cétogène. Cela signifie qu’il va puiser dans les réserves, ce qui provoque ces phénomènes désagréables.
  • Elle ne « nettoie » pas le foie… Tout simplement parce que le foie « ne stocke pas de toxines. Il ne retient pas les déchets : il les transforme en molécules qu’il évacue », selon Gabriel Perlemuter. Si vous êtes en bonne santé, il n’y a aucune raison que votre foie soit « encrassé » comme un moteur. En revanche, si votre foie est chargé en graisse (stéatose), cette graisse diminuera car sera consommée.
  • Risque de reprise du poids. Si l’on ne modifie pas son alimentation de façon durable et équilibrée, la perte de poids ne durera pas après la cure détox. Pire : cela peut entraîner une prise de poids plus importante par la suite, c’est l’effet yoyo. « Si on prolonge la détox au-delà de trois jours, c’est ce qu’il y a de pire pour le corps, souligne le Dr Jacques Fricker, médecin nutritionniste. Vous allez perdre vos muscles si vous ne mangez que des fruits et légumes, et reprendre davantage de poids deux à trois mois après ». Le corps a en effet besoin de protéines pour les muscles, et s’en passer c’est risquer un effet yo-yo.
  • Son efficacité n’est pas prouvée. Aucune étude médicale n’a montré que c’était efficace. Une étude scientifique australienne de 2015 a même conclu que les cures détox n’aidaient pas à éliminer les toxines et produits chimiques présents dans le corps.
  • Détox et cancer. « Les cellules cancéreuses ont une certaine « appétence » pour le sucre, reconnaît le Pr Perlemuter. Il est tentant de croire qu’une détox pourrait ralentir leur évolution. » Mais si manger moins sucré est intelligent, « quand on a un cancer, il ne faut surtout pas se dénutrir car le corps a besoin de beaucoup de protéines pour supporter la chimiothérapie notamment ».

Que préférer à la détox ?

Pour une perte de poids durable, il faut revoir son mode d’alimentation tout entier sur le long terme. Cela passe par diminuer sa consommation d’alcool, de viande, de sucres, de féculents et par manger davantage de fruits et légumes. « Si suivre une cure détox répond à un besoin de coaching, d’accompagnement, on pourra aussi consulter un médecin nutritionniste qui suivra le patient de façon durable et lui évitera les effets yoyo liés aux régimes », rappelle le Pr Perlemuter.

Quant aux aliments particulièrement bons pour le foie, le Pr Perlemuter cite l’artichaut, le radis ou le curcuma qui pourraient le protéger… sans besoin d’en faire des cures.

  • Crédit photo : Getty Images
Auteur article
Pauline Hervé

journaliste spécialisée dans les sujets relatifs à la santé (prévention, innovation et recherche, soins...)

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.