Soleil : ses bienfaits et ses dangers

mis en ligne le :

Nous aimons profiter du soleil, indispensable à notre vie, dès qu’il apparaît. Mais si certains de ses effets sont bénéfiques pour notre corps, d’autres le sont moins.

S’exposer quelques minutes au soleil améliore l’humeur

VRAI. La luminosité induite par le soleil améliore l’humeur, procure une réelle sensation de bien-être et stimule la circulation sanguine. « Il faut 10 à 20 minutes de lumière par jour pour se sentir en forme et profiter de ses bienfaits », affirme Isabelle Rousseaux, dermatologue à Lille. À l’inverse, le manque de soleil favorise les dépressions. « Sans soleil, on décline même s’il est possible d’y remédier en utilisant des lampes à lumière blanche », assure Jean-Christophe Calmes, médecin généraliste.

Un coup de soleil n’est pas si grave

FAUX. « Il faut écouter son corps et se protéger. Le coup de soleil est un premier signal d’alarme », prévient Isabelle Rousseaux. Plus qu’une brûlure, les rayons UV peuvent aussi être responsables du vieillissement prématuré de la peau, d’allergies, d’herpès, etc. Plus grave, les UV altèrent les cellules cutanées, provoquant des mutations génétiques responsables des cancers. « Plus une personne s’expose au soleil, plus elle risque de développer un cancer », assure Ia dermatologue. À noter que les enfants sont plus fragiles et demandent une vigilance accrue. « En plus des crèmes indice 50 à appliquer sur les zones découvertes, il existe aujourd’hui des vêtements de protection dont le tissu empêche les UV de pénétrer la peau », explique Isabelle Rousseaux.

Le soleil permet de fixer la vitamine D

VRAI. Sous l’action de ses rayons ultraviolets, le soleil favorise la synthèse de la vitamine D, déjà présente sous la peau. « Nous avons besoin des rayonnements du soleil pour que notre peau transforme cette vitamine », explique Jean Christophe Calmes. « En été, quelques minutes suffisent pour atteindre le quota », poursuit-il. Connue pour sa capacité à fixer le calcium sur les os, la vitamine D renforce les défenses immunitaires et empêche le développement de maladies telles que le rachitisme chez l’enfant.

Les rayons UV aident à atténuer certaines maladies de peau

VRAI & FAUX. Le rayonnement UV est souvent utilisé par les dermatologues pour traiter plusieurs maladies de peau comme le psoriasis ou l’eczéma. Toutefois, « inutile de se précipiter au soleil, car il n’aura aucun effet contrairement à un traitement médical en cabine UV », alerte la dermatologue. Le soleil peut aussi aggraver certaines maladies. « C’est un faux ami pour l’acné. Sous ses rayons, votre peau va s’épaissir, les boutons vont disparaître. Mais à la fin de l’été, ils risquent de ressurgir, avec plus de vigueur encore », détaille Jean-Christophe Calmes. Attention, donc, à ne pas trop s’exposer et à choisir des crèmes protectrices formulées pour les peaux acnéiques.

Le soleil n’a aucun effet sur les yeux

FAUX. Les yeux sont aussi sensibles aux rayons UV, d’autant plus s’ils sont soumis à la réverbération due à la neige, à l’eau ou au sable. « À long terme, l’exposition quotidienne au soleil peut favoriser une cataracte, l’apparition d’une dysplasie ou d’un cancer de la surface oculaire », explique Laurence Desjardins, ophtalmologue. Enfant comme adulte, il est donc indispensable de porter des lunettes de soleil, « des verres filtrants capables de protéger correctement les yeux ». Si vous hésitez sur le choix de vos lunettes, demandez à votre opticien.

Isabelle Rousseaux, dermatologue à Lille et membre du syndicat des dermatologues

Le point de vue d’Isabelle Rousseaux, dermatologue à Lille et membre du syndicat des dermatologues

« Chacun a un capital soleil à préserve »

« Un mélanome, c’est un cancer, une tache noire. C’est une dérégulation des mélanocytes, ces cellules responsables de la pigmentation de la peau. C’est le cancer cutané le plus rare mais aussi le plus dangereux. Sept fois sur dix, il s’agit d’une tache noire qui apparaît soudainement, dont le soleil est en partie responsable. Sinon, il se présente sous la forme d’un grain de beauté déjà existant qui, sous l’effet du soleil, va dégénérer. Sa forme, sa couleur, sa taille ou sa texture vont changer. S’exposer trop longtemps et trop souvent au soleil peut donc avoir de graves conséquences. Chacun a un capital soleil qu’il faut préserver en protégeant sa peau au maximum : rester à l’ombre, mettre de la crème indice 50, un chapeau et des lunettes de soleil. Le soleil, c’est bien, mais à petite dose. Dans tous les cas, si un grain de beauté ou une autre tâche apparaît ou évolue, allez consulter un dermatologue. »

 

Si vous voulez en savoir plus sur les rayons UV et les gestes de protection solaire, consultez le guide de prévention « Vivre en harmonie avec le soleil ».

  • Estelle Hersaint
  • Crédit photo : IStock ; AdobeStock

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.