TousAntiCovid remplace l’application StopCovid

TousAntiCovid, c’est le nom de la nouvelle application pour alerter et être alerté en cas d’exposition au Covid-19. Plus complète et plus interactive, elle remplace StopCovid.

TousAntiCovid

En juin dernier, à la sortie du confinement, l’application StopCovid était lancée. Quelques mois plus tard et l’arrivée de la deuxième vague, cette application est remplacée, depuis le 22 octobre, par TousAntiCovid. L’objectif est le même : casser les chaînes de transmission du Covid-19. Cette application est une mesure barrière supplémentaire.

Comment fonctionne-t-elle ?

Un exemple simple. Trois personnes qui ne se connaissent pas sont, dans un magasin, à proximité les unes des autres (moins d’un mètre), pendant plus de 15 minutes. Elles ont toutes téléchargées l’application TousAntiCovid sur leur téléphone. Grâce au Bluetooth, l’application enregistre qu’elles se sont croisées. L’une d’entre elles est testée positive quelques jours après. Elle le signale sur l’appli grâce à un code fourni avec les résultats du test. Les deux autres personnes reçoivent un message leur indiquant qu’elles ont rencontré une personne positive et donc qu’elles sont contacts à risques. Elles pourront alors consulter leur médecin, se faire dépister si nécessaire, respecter les mesures d’isolement…

Cette application est-elle obligatoire ?

Il n’est pas obligatoire de télécharger l’application TousAntiCovid, c’est sur la base du volontariat. Cette application est gratuite. Elle peut ne pas être activée 24h/24. Elle est surtout utile dans les lieux où la distanciation sociale n’est pas garantie (transports en commun, commerces…). L’application respecte la vie privée, l’anonymat est garanti.

Pour la télécharger, rendez-vous sur bonjour.tousanticovid.gouv.fr/

Quelle différence entre StopCovid et TousAntiCovid ?

TousAntiCovid est plus complet et propose de nouvelles fonctionnalités qui n’existaient pas sur StopCovid. L’utilisateur a ainsi accès aux chiffres clés quotidiens de l’évolution de Covid-19 en France, aux informations sur la circulation du virus dans sa région (l’utilisateur devra rentrer manuellement sa localisation, l’application n’ayant pas recours à la géolocalisation), les lieux de test et de dépistage…

  • Crédit photo : DR
Auteur article
Cécile Fratellini

rédactrice en chef adjointe d’Essentiel Santé Magazine, spécialisée dans les sujets relatifs à la santé (handicap, prévention, maladies…)

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.