Traitement, vaccin, épidémie… 5 questions sur le coronavirus

Le virus, qui s’est déclaré fin 2019 en Chine, se propage et inquiète. Le point pour éclairer sur les dernières avancées et dissiper les malentendus.

Où en est-on des traitements et vaccins ?

À l’heure actuelle, aucun traitement spécifique n’existe pour traiter le coronavirus. Pour le contrer, certains traitements utilisés dans d’autres pathologies virales, comme par exemple la chloroquine pour le paludisme, ont été évoqués. Ces potentielles solutions sont en cours d’évaluation mais pas encore éprouvées.

Quant au vaccin, aucun n’est encore disponible. Toutefois, la recherche s’active et des fonds ont été débloqués à cette fin. Dans le meilleur des cas, selon l’Institut Pasteur, un vaccin ne serait disponible que dans une vingtaine de mois.

Une quarantaine de pays touchés

Pourquoi le coronavirus a-t-il changé de nom ?

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a décidé de renommer le coronavirus qui sévit depuis la fin 2019 pour mieux le distinguer des autres coronavirus et d’éviter toute stigmatisation. Désormais, il s’appelle le « Covid-19 ». « Co » renvoie à Corona, « vi » à virus. Le « d » est la première lettre de disease qui signifie maladie en anglais. Et 2019 marque la date de son apparition. L’OMS estime que cette nouvelle appellation est plus facile à prononcer et à retenir.

Est-ce une épidémie ou une pandémie ?

L’OMS ne considère pas encore le Covid-19 comme une pandémie. Elle le définit comme une épidémie. On parle de pandémie en cas de propagation mondiale, qui touche au moins deux continents par un accroissement anormal du nombre de cas. S’il est vrai que le Covid-19 concerne aujourd’hui plus de 80 000 personnes et une quarantaine de pays, et même s’il s’est vite installé en Italie, il est essentiellement centralisé sur la Chine très touchée. Dans le reste du monde, il n’existe pour l’instant que des foyers épars.

La fièvre et la toux comme symptômes

Le coronavirus est-il plus meurtrier que la grippe ?

Il subsiste trop d’inconnus pour l’affirmer. Cependant, beaucoup de médecins soutiennent que la grippe est plus mortelle que le coronavirus et rappellent qu’il faut se faire vacciner. En effet, la grippe touche un milliard de personnes chaque année dans le monde et est la cause de 60 000 décès en Europe, dont 9 000 à 15 000 en France. Les symptômes principaux du Covid-19 sont la fièvre et des signes de difficultés respiratoires comme la toux.

Les personnes les plus vulnérables face à ce virus sont celles qui présentent des pathologies chroniques sous-jacentes. Les cas les plus graves peuvent entraîner un décès. En cela, le coronavirus et la grippe ont des similitudes. Les symptômes de la grippe apparaissent toutefois plus vite, c’est-à-dire d’un à quatre jours après infection. Or, il faut compter de deux à quatorze jours pour le coronavirus.

Quelles conduites adopter et que faire en cas de doute ?

Il est conseillé de se laver les mains régulièrement, de tousser et d’éternuer dans son coude, d’utiliser des mouchoirs à usage unique et de porter un masque lorsque l’on est malade. Si un doute persiste, il faut contacter le Samu (15) qui établira un lien avec l’infectiologue le plus proche. Un numéro vert a été mis en place pour répondre aux questions : 0 800 130 000. Il est en service 24 heures sur 24, sept jours sur sept.

  • Crédit photo : Getty Images
Auteur article
Patricia Guipponi

journaliste généraliste spécialisée notamment en social et santé.

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.