Lentilles de nuit contre la myopie : à quoi servent-elles ?

mis en ligne le :

En agissant sur la surface de la cornée pendant le sommeil, les lentilles de nuit corrigent les myopies légères à modérées avec un effet qui dure 24 à 48 heures. Une alternative au port de lunettes de vue, aux lentilles de jour et à la chirurgie. Explications.

Une femme met sa lentille de contact

Selon le Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF), près de 40 % des Français sont concernés par une myopie. Pour ces patients, qui ont besoin d’une correction optique, le choix s’est longtemps résumé d’abord au port de lunettes, puis au port de lentilles de jour (souples ou rigides) et enfin à la chirurgie. Mais depuis plusieurs années, l’orthokératologie ou ortho-K – à savoir les lentilles de nuit (rigides) – leur offrent une nouvelle option.

L’idée proposée dans les années soixante par un opticien américain a longtemps été rejetée par les opthalmologistes. « L’idée originelle qui voulait déformer la cornée pour la rendre plate était tout simplement farfelue, précise Phat-Eam Lim, chirurgien ophtalmologiste au Pays basque. Mais les professionnels ont découvert qu’il était possible d’agir sur la surface de la cornée sans la déformer. Ils ont alors fait évoluer progressivement la technique, jusqu’à ce que des publications scientifiques, il y a une quinzaine d’années, en valident le sérieux et l’intérêt. »

En France, le premier congrès de l’orthokératologie a été organisé à Biarritz en 2012, point de départ de l’adoption de la méthode par un plus grand nombre d’ophtalmologistes.

À quoi servent les lentilles de nuit ?

Corriger une myopie consiste à diminuer la puissance de convergence de l’œil. Cela suppose un remodelage de la cornée pour l’aplatir. Tandis que la chirurgie obtient ce résultat de manière définitive, l’ortho-K propose la même chose mais de manière temporaire.

« La face interne de la lentille de nuit agit sur le tissu de la surface de la cornée appelée l’épithélium, explique le docteur Phat-Eam Lim. Durant le sommeil, la paupière exerce une légère pression sur la lentille dont la face interne agit sur l’épithélium, comme un moulage. Cela va modifier la courbure de la cornée. Au réveil, après le retrait de ses lentilles, le patient voit que sa myopie a diminué. L’effet va durer la journée et le port des lentilles la nuit suivante va augmenter l’effet recherché jusqu’à la disparition de la myopie. »

À partir du moment où ces lentilles rigides sont portées chaque nuit (ou une nuit sur deux), il n’est donc plus nécessaire de porter des lunettes ou des lentilles souples ou rigides durant la journée.

On sait par ailleurs que les lentilles de nuit corrigent non seulement la myopie, mais l’astigmatisme associé. « Elles corrigent aussi l’hypermétropie, mais c’est peu utile, précise Phat-Eam Lim. Les hypermétropes jeunes peuvent vivre sans correction et les moins jeunes, devenant presbytes, souhaitent surtout pouvoir améliorer leur vision de près. Or, l’ortho-K n’offre que peu de résultats satisfaisants dans ce domaine. » 

L’efficacité des lentilles de nuit dépend de chaque patient

Cette modification de la courbure cornéenne a toutefois des limites. « On peut espérer une correction pour les myopies légères à modérées, jusqu’à « moins 6 » maximum, précise Phat-Eam Lim. Au-delà, la myopie est trop forte. »

Par ailleurs, l’efficacité des lentilles de nuit dépend du sommeil du patient – plus le sommeil est long, plus l’efficacité des lentilles est rapide – mais également de facteurs plus personnels. « Chez certains individus, plusieurs nuits sont nécessaires pour faire disparaître la myopie, indique l’ophtalmologiste. Enfin, le résultat n’est pas garanti dans la mesure où d’autres facteurs entrent en ligne de compte : l’humidité de l’œil, l’épaisseur et la géométrie de la cornée. En effet, si la cornée est déjà plate, l’action de la lentille sera inefficace. »

Un moyen de stabiliser la myopie chez les enfants

Il est possible de prescrire des lentilles de nuit à un enfant à partir de 8 ans, si celui-ci est d’accord. « C’est un âge minimum, car en dessous de 8 ans, il est difficile de trouver un enfant qui accepte qu’on lui pose un corps étranger dans l’œil », explique le docteur Phat-Eam Lim.

Un choix qui peut s’avérer bénéfique car le port de lentilles de nuit semble avoir un effet de freinage sur le développement de la myopie. « Bien que ce phénomène soit régulièrement observé, le résultat n’est pas garanti pour tous les patients. Les théories qui tentent d’expliquer la « freination » ne sont pas encore scientifiquement démontrées, nous n’avons pas assez de recul », tempère Phat-Eam Lim.

Le coût moyen d’une paire de lentilles de nuit s’élève à 450 €

À ce jour, les lentilles d’orthokératologie, comme toutes les autres lentilles, ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale. Elles le sont par certaines complémentaires santé. Il faut ainsi compter 250 € en moyenne pour une paire de lentilles annuelle pour un enfant et 450 € pour un adulte.

Par ailleurs, seul un ophtalmologiste contactologue – spécialiste des lentilles de contact – formé à l’orthokératologie, est habilité à prescrire ces lentilles. Soit environ 150 professionnels en France, dont la liste est disponible sur le site de la Société Française des ophtalmologistes adaptateurs de lentilles de contact (SFOALC).

Les lentilles de nuit sont alors fabriquées sur mesure, après la réalisation d’un examen vidéo-topographique qui permet d’analyser la géométrie de la cornée.

Une hygiène stricte est nécessaire pour écarter les risques

Les contre-indications au port de lentilles rigides sont identiques à celles des lentilles souples, à savoir toute maladie de la surface de la cornée, notamment une sécheresse sévère oculaire. Quant aux risques, ils sont les mêmes également : l’infection essentiellement. « Ces cas sont toutefois exceptionnels dans la mesure où l’on respecte les règles d’hygiène élémentaires : se laver les mains avant de manipuler les lentilles de contact, les retirer au moindre signe d’inconfort et avant de se baigner », remarque le docteur Phat-Eam Lim.

Les lentilles de nuit doivent par ailleurs être renouvelées chaque année.

  • Emilie Gilmer
  • Crédit photo : Getty Image

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.