Logo Essentiel Santé Magazine
Trouver un médecin de garde

Trouver un médecin de garde

La nuit, le week-end, quand survient un petit bobo ou une grosse poussée de fièvre, comment faire sans son médecin traitant ?

Qu’est ce qu’un médecin de garde ?

La continuité des soins, en journée

Aux heures d’ouverture classiques des cabinets de consultation, -par défaut estimées de 8 heures à 20 heures, et éventuellement le samedi matin-, votre médecin traitant se doit d’assurer la continuité des soins.

Durant ces plages horaires, à défaut d’être joignable, votre médecin doit indiquer par un moyen approprié (sur son répondeur ou à l’accueil de son cabinet), les coordonnées des confrères ou services auxquels vous pouvez vous adresser en son absence ou en cas d’urgence.

 

La permanence des soins : la nuit, le week-end et les jours fériés

La nuit, de 20h à 8h, ainsi que les week-ends et jours fériés (et les lundis, vendredis et samedis après-midi, lorsqu’il y a un pont en raison d’un jour férié), on bascule dans une autre situation : la permanence des soins. C’est une mission de service public dont l’organisation est confiée par l’État aux Agences régionales de santé (ARS). Les ARS sont responsables de la mise en place du système de permanence et d’organisation des soins avec les associations départementales (associations de libéraux). Le but est de pouvoir réorienter les patients vers le système de permanence de soins le plus proche de leur lieu de résidence.

Ce système étant organisé par département, il peut exister des différences en fonction des territoires.

 

Les médecins de garde

Les médecins de garde sont des médecins volontaires exerçant dans les cabinets médicaux, maisons de santé, pôles de santé et centres de santé, ou des médecins exerçant dans les associations de permanence des soins.

Si aucun médecin n’est volontaire sur un territoire, l’ARS concernée ou le préfet peuvent réquisitionner des médecins.

 

A lire aussi : Urgences : mode d’emploi

Urgences ou pas urgences ? Réponse avec le Dr Gérald Kierzek ; médecin urgentiste.

 

Comment trouver un médecin de garde ?

La nuit, de 20h à 8h, ainsi que les week-ends, les jours fériés et les jours de pont (les lundis, vendredis et samedis après-midi, lorsqu’il y a un pont en raison d’un jour férié), pour trouver un médecin généraliste, composez le 15 ou un numéro local spécifique (3966 pour les départements ex Midi-Pyrénées, numéro à 10 chiffres pour d’autres régions…). Leurs coordonnées peuvent être obtenues dans la presse locale, auprès des pharmacies de garde ou, parfois, des commissariats ou de la gendarmerie.

Vous y serez en contact avec un médecin régulateur, qui décidera avec vous, de ce qu’il faut faire en fonction de l’urgence, de la gravité et du contexte de la situation, mais aussi de l’organisation locale des soins. Cela peut aller de simples conseils (en attendant de consulter votre médecin traitant), à l’envoi d’un médecin généraliste de garde, ou une orientation vers le cabinet d’un médecin de garde ou un service hospitalier particulier. Et, s’il y a urgence, le médecin régulateur vous enverra une équipe du Samu ou du Smur.

En Pays de la Loire, Normandie et Corse, un numéro dédié à la médecine de garde a été mis en place. Si vous résidez dans une de ces régions, vous pouvez composer le 116 117. Ce numéro unique, qui permet de contacter un médecin de garde la nuit et le week-end, est en cours d’expérimentation. La décision de l’étendre ou non à l’ensemble du pays doit être prise courant 2018.

En ville, dans les zones à forte densité de population et dans certaines zones rurales, il existe des associations de permanence des soins qui répondent aussi aux appels d’urgence. La plus connue est SOS Médecins (24 h/24 et 7 j/7, Tél national : 36 24 – 0,15 €/min).

En région parisienne, on trouve également les Urgences médicales de Paris (24 h/24 et 7 j/7, Tél : 01 53 94 94 94) et la Garde médicale de Paris (24 h/24 et 7 j/7, Tél : 01 42 72 88 88). Cependant, en cas d’urgence ou de doute sur l’importance de la situation, mieux vaut appeler le 15.

 

Besoin d’un dentiste ?

Un service de garde est mis en place dans tous les départements les dimanches et jours fériés (toute la journée ou le matin selon les régions). Pour connaître le dentiste de garde, appelez le conseil départemental de l’Ordre qui indique sur son répondeur, les coordonnées du praticien concerné.

 

Vous avez des difficultés à entendre ou à parler

Si vous êtes atteint(e) de surdité, aphasie ou dysphasie, sachez que vous pouvez contacter les services d’urgences en envoyant un SMS ou un fax au 114. Des agents spécifiquement formés à la gestion des appels d’urgence reçoivent le message et se mettent très rapidement en relation avec le SAMU du département correspondant, voire les pompiers, la police ou la gendarmerie selon les besoins. Ce numéro unique est gratuit et accessible 24 h/24 et 7 j/7.

 

Pour en savoir plus

 

Trois questions à

Dr Eric Henry
Dr Éric Henry, médecin généraliste Président et fondateur de la maison médicale de garde du Pays d’Auray (Morbihan)

 

« La solution ? un numéro d’appel unique »

Quelle est la situation de la permanence des soins aujourd’hui ?

Être médecin de garde aux urgences est aujourd’hui très difficile. Pour moi, le problème vient du nombre d’appels trop important reçu par le 15. Le 15 est saturé de « fausses urgences », c’est-à-dire d’appels qui sont en fait destinés aux médecins généralistes de garde, ce qu’on appelle les « soins non programmés ».

En ville, les personnes ont accès à d’autres acteurs bien identifiés, comme SOS Médecins, mais lorsqu’on vit en campagne, on appelle le 15. On connait dans ces conditions une surcharge de travail importante. Il faut parfois répondre jusqu’à un appel par minute en période hivernale ! La fatigue monte vite et c’est là que l’on risque l’erreur et l’accident. Mais, bien sûr, certaines urgences vitales en sont vraiment, et il faut les prendre en charge.

 

Quelle serait la solution pour faciliter la vie des patients et des médecins ?

L’expérimentation du 116 117 est intéressante. Pour moi, la bonne solution est d’avoir un numéro unique le soir et le week-end en France géré par des généralistes, et le 15 par des urgentistes. Ce numéro destiné aux soins non programmés serait géolocalisé afin que les personnes soient dirigées vers la bonne structure de leur territoire. Il pourrait également réorienter en journée vers des spécialistes ayant des créneaux d’urgence. Grâce à internet et aux outils numériques, mettre un tel système en place est tout à fait possible.

Pour moi, le 15 ne devrait régler que les urgences vitales.

 

Pourquoi avez-vous créé une maison médicale de garde ?

J’ai créé la maison médicale du Pays d’Auray en 2004 car la situation était très compliquée. Nous n’avions plus de médecins pour faire les gardes. Une maison de ce type avait été créée en 2001 à Rennes, qui fonctionnait bien. J’ai donc proposé d’en ouvrir une à Auray. Elle a tout de suite été plébiscitée par 40 médecins. Nous sommes 60 aujourd’hui et la jeune génération est intéressée. Pour nous joindre, il faut appeler le 15 qui redirige vers la maison de garde. Mais les gens peuvent venir spontanément également. Le temps d’attente est en moyenne de 15 minutes. La maison de garde fonctionne car elle est très bien identifiée. Aujourd’hui, grâce à un système bien organisé, il y a 10 maisons de garde dans le Morbihan. Le département est globalement bien couvert au niveau de la permanence des soins et dispose d’une offre lisible.

  • Paola Da Silva
  • Crédit photo : Zinkevych/getty Images

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire