Qualité de vie au travail : une préoccupation pour les salariés et les dirigeants

Bien plus qu’une simple aspiration, le bien-être au travail pour tous devient une priorité pour les entreprises. Quelques exemples de bonnes pratiques dans le Guide News RSE 2020.

Qualité de vie au travail : une préoccupation pour les salariés et les dirigeants

Le monde du travail est en pleine mutation. Selon une étude publiée en 2018 par Viavoice pour Harmonie Mutuelle, 64 % des salariés et 68 % des dirigeants affirment que les modes de travail ont beaucoup changé ces dix dernières années. Et pour 50 % des dirigeants, le rythme du changement devrait s’accélérer. Nouveaux outils, nouveaux moyens de communication, transformation des métiers… Les salariés doivent s’adapter à de nouvelles conditions d’emploi.

Dans ce contexte, la qualité de vie au travail s’impose comme un enjeu prioritaire, et les entreprises l’ont bien compris. Un collaborateur épanoui et en bonne santé physique et mentale sera plus à même de s’engager au travail. C’est pourquoi les entreprises investissent désormais les chantiers que sont la prévention des risques psychosociaux, la gestion des changements organisationnels ou encore le droit à la déconnexion. News RSE fait état des avancées en la matière et publie son guide sous le prisme de la qualité de vie au travail pour tous.

La santé du salarié… et du dirigeant

Si la performance d’une entreprise passe par le bien-être de ses salariés, la santé du dirigeant est également un facteur déterminant. « Il n’y a pas de définition unique de la QVT. Il faut se sentir libre de créer son propre modèle d’entreprise, explique Sandrine Brandt, directrice Talents et Engagement chez Harmonie Mutuelle. La santé c’est l’affaire de tous, salariés, mais aussi dirigeants. » Harmonie Mutuelle travaille ainsi sur des dispositifs afin d’accompagner les dirigeants sur des thèmes tels que la gestion du stress, l’alimentation équilibrée, l’activité physique régulière ou encore le sommeil récupérateur.

Par ailleurs, elle soutient plusieurs associations qui accompagnent les dirigeants en difficultés. C’est le cas d’APESA dont la mission est d’apporter un soutien psychologique aux dirigeants en grande souffrance psychologique afin de prévenir le suicide. Ce sont des sentinelles chez les greffiers, juges ou mandataires judiciaires qui ont pour mission de détecter les situations à risque. Plus de 2 000 entrepreneurs ont déjà bénéficié de ce dispositif qui existe dans plus de 50 tribunaux de commerce.

L’association 60 000 Rebonds accompagne, quant à elle, les entrepreneurs qui ont dû faire face à la liquidation de leur société. Plus de 1 000 bénévoles leur proposent un accompagnement sur deux ans pour les aider à rebondir. Ils intègrent des groupes d’échanges et bénéficient, entre autres, de sept séances de coaching. La moitié de ces entrepreneurs retournent au salariat au bout de 8 à 10 mois, les autres remontent une structure 15 à 18 mois après.

Un environnement de travail propice au bien-être

Pour favoriser la santé de tous, l’environnement de travail joue un rôle prépondérant. BNP Paribas Real Estate permet à ses salariés de travailler dans un cadre propice à la santé, tout en répondant aux enjeux du développement durable. « Les immeubles sont flexibles selon les besoins. Des lieux vivants, ouverts sur la ville, ancrés dans leur quartier qui proposent des expériences aux occupants. Nous devons rendre les bâtiments durables et désirables », a rappelé Catherine Papillon, directrice internationale en charge du développement durable et de la RSE. Par exemple, l’entreprise a inauguré au printemps 2018 une ferme urbaine au sein de son siège social, aménagée sur les toits terrasses. D’une superficie de 640 mètres carrés, elle regroupe un potager pour les collaborateurs et un espace qui fait office de laboratoire expérimental pour la recherche agricole.

Miser sur l’inclusion et les bonnes pratiques managériales

Chez Engie, le bien-être au travail passe par des politiques d’inclusion. Ainsi, elle a fédéré ses collaborateurs, appelés Imaginative Builders, autour de 170 communautés qui partagent des valeurs d’ouverture, d’audace et de bienveillance. L’objectif est de faire émerger un nouveau modèle de performance tout en développant les potentiels, qu’ils soient en situation de handicap, jeunes, séniors, issus de la diversité, LGBT*…

Les bonnes pratiques managériales sont aussi fondamentales au bien-être, selon l’entreprise Saint-Gobain qui s’est penchée sur un programme innovant autour de la santé mentale. Ce programme a été initié en 2017 et se fonde sur six domaines d’actions utiles au bien-être psychologique, comme l’équilibre vie pro – vie perso, l’environnement relationnel ou encore la gestion du changement.

Pour en savoir plus sur la qualité de vie au travail et sur les bonnes pratiques mises en place par ces entreprises, consultez le Guide News RSE 2020 en ligne sur le site de News RSE dès le 16 octobre.

* Lesbiennes, gais, bisexuels et transgenre.

  • Cassandra Poirier
  • Crédit photo : Getty Images

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.