14e édition du Mois de l’ESS : un programme riche et des nouveautés

mis en ligne le :

L’édition 2021 du Mois de l’économie sociale et solidaire (ESS) débutera le 2 novembre. Cette édition, qui compte plus de 1 000 événements dans toute la France, se déroulera dans le contexte de la relance post Covid et quelques mois avant la présidentielle. Avec l’ambition de montrer qu’une autre économie plus responsable socialement et écologiquement est possible.

Economie sociale et solidaire

Le Mois de l’ESS, qui se déroule tous les ans en novembre, est un événement inédit en Europe, de par son ampleur, la diversité de ses manifestations et de ses acteurs sur tout le territoire français. « C’est foisonnant à l’image de l’économie sociale et solidaire (ESS) », souligne Antoine Détourné, délégué général à ESS France, à l’occasion de la conférence de presse du 21 octobre 2021.

Depuis 14 ans, le Mois de l’ESS, un événement initié par les Chambres régionales de l’économie sociale et solidaire (CRESS), dont Harmonie Mutuelle est partenaire, a pour objectif d’apporter de la « visibilité et de la lisibilité » au secteur de l’ESS, encore pas assez connu. « C’est aussi un moment important pour montrer que ces modèles font leurs preuves », continue-t-il. Sans compter que le mois de l’ESS est riche de rencontres, qu’il permet de valoriser l’impact positif généré par ses activités, de rendre l’ESS concrète, de créer des vocations ou encore de mettre en avant le travail des salariés, des structures et des bénévoles.

Cette 14e édition 2021 aura surtout une saveur inédite. Elle se tient à un moment charnière : le cœur de la crise semble, a priori, derrière nous et la relance économique du pays se profile. « Il faut mettre en avant le rôle de l’ESS comme un acteur de la première ligne pendant la crise et montrer la capacité de résilience dont elle a fait preuve pour la cohésion sociale et territoriale du pays », souligne Christophe Genter, directeur du département cohésion sociale et territoriale de la Banque des Territoires.

L’ESS répond aux besoins locaux

À l’heure de la réflexion autour de la relance, de la relocalisation d’activités ou la mise en place de nouveaux modèles économiques, le secteur a aussi des exemples et des initiatives à faire valoir sur les territoires. Ce monde « d’après », dont on a tant parlé au début de la crise, existe déjà dans les territoires.

« L’ESS est une approche innovante pour apporter des réponses aux besoins locaux. C’est aussi source de création d’emplois locaux », souligne Fabrice Deschamps, vice-président de la mutuelle Chorum et administrateur du Groupe VYV réunissant entre autres, la MNT, Harmonie Mutuelle et Chorum. Daniel Domingues, directeur du développement du Crédit Coopératif abonde : « Pour trouver des solutions durables à cette crise, la puissance publique mais aussi l’évolution des modèles économiques vont être déterminants ».

Des conférences pendant le Mois de l’ESS

Dans les temps attendus de cette édition 2021, qui démarrera le mardi 2 novembre, citons trois agoras :

  • Le 4 novembre : « Et si l’ESS voyait plus grand ? ESSiser l’économie, pour une société plus juste et plus solidaire »
  • Le 24 novembre : « Comment changer en profondeur le paradigme de l’entreprise ? »
  • Le 30 novembre : « Société inclusive » avec Harmonie Mutuelle, Chorum et MGEN

Ces agoras s’inscrivent dans la dynamique de la République de l’ESS. Lancée en 2020, cette initiative fait suite à la tribune publiée en mai 2020 par Jérôme Saddier, président d’ESS France. Elle a pour objectif de faire participer l’ESS au débat public et de contribuer aux grands enjeux d’avenir en vue de l’élection présidentielle de 2022 avec des propositions.

Des événements et des semaines thématiques

Autres moments forts de cette édition :

Le Mois de l’ESS comptera également plusieurs semaines thématiques : la Semaine de la finance solidaire du 8 au 15 novembre, la Semaine européenne de la réduction des déchets du 20 au 28 novembre. Et nouveauté : la Semaine des achats socialement et économiquement responsables (ASER).

Nouveauté : la Semaine des achats socialement et économiquement responsables (ASER)

Le sujet n’est pas nouveau mais sa prise en compte s’accélère. Avec notamment la Loi climat et résilience, votée en juillet 2021, qui a introduit la clause environnementale et bientôt la clause sociale dans les appels d’offres de la commande publique. L’idée est de « faire de la commande publique un levier de la transition écologique et solidaire de l’économie », explique Fabrice Combet, responsable développement économique à ESS France.

À travers cet événement, l’ambition est de faire connaître aux acheteurs publics les acteurs de l’ESS pouvant répondre à ces clauses sociales et environnementales, les informer, les outiller et favoriser la rencontre entre tous les acteurs. « L’ESS veut montrer qu’un mouvement est à l’œuvre », soutient Fabrice Combet.

Ce mois riche sera clôturé le 2 décembre 2021 avec la remise des Prix nationaux de l’ESS, qui mettront à l’honneur deux initiatives, l’une en faveur de la transition écologique, l’autre d’utilité sociale. Le programme complet est à retrouver sur le site Le Mois de l’économie sociale et solidaire.

  • Alexandra Luthereau
  • Crédit photo : Getty Images

Un commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.