Logo Essentiel Santé Magazine

Futurs coopérateurs : portrait de Guillaume Refait

En juillet dernier, l’événement Campus coopératives a réuni à Poitiers une trentaine de jeunes francophones, pour une plongée au cœur de l’économie sociale et solidaire (ESS). Portrait de trois entrepreneurs sociaux en devenir.

Guillaume Refait

Guillaume Refait, étudiant-entrepreneur ré-enchanté

À 24 ans, Guillaume Refait est en pleine… reconversion. Attiré par la gestion des ressources humaines « depuis le lycée » et titulaire d’un Master 1 dans le domaine, il connaît quelques désillusions lors de ses premières expériences professionnelles « Je voulais axer mon parcours sur le développement des gens et de leurs compétences. J’ai réalisé que cette vision était impossible pour des entreprises essentiellement intéressées par la rentabilité à court terme. »

Parallèlement à son dernier stage et afin de donner du sens à son action, il a proposé à une association, œuvrant aux côtés d’enfants autistes, de revoir ses outils de communication, bénévolement. « Je les ai rencontrés alors qu’ils organisaient une collecte de dons dans un supermarché. Je voulais mettre mon énergie au service de quelque chose qui fonctionne. »

Après son année de césure, il va retrouver en cette rentrée son Sud natal sous le statut d’« étudiant-entrepreneur »*. Avec un projet en tête : celui de fonder une entreprise de nettoyage écologique pour les particuliers : « Des idées, j’en ai eu plein. Mais il me fallait quelque chose que je puisse commencer à réaliser moi-même : je vais aller faire le ménage avec mes petits bras, puis je recruterai », annonce-t-il avec enthousiasme.

Il a déjà opté pour le modèle de la société coopérative ouvrière de production (Scop), dont il a apprivoisé les rouages lors de l’édition 2016 de Campus coopératives, une école d’été consacrée au sujet. « Avec la Scop, on a l’indépendance d’une entreprise, sans l’objectif unique de maximiser les profits », expose-t-il, avant de revenir à son leitmotiv : « Quand on a enfin cessé de se poser la question du « combien » pour réfléchir au « comment », on se doit de changer notre mode de vie. »

* Le statut national d’« étudiant-entrepreneur » permet aux étudiants et aux jeunes diplômés d’élaborer un projet entrepreneurial dans un Pôle étudiant pour l’Innovation, le transfert et l’entrepreneuriat (Pépite).

En savoir plus

L’événement Campus coopératives est organisé tous les deux ans à Poitiers depuis 2012 par le Mouvement Scop.

  • Aurélia Descamps
  • Crédit photo : Aurélia Descamps

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire