Vacances solidaires : des jeux de piste à la découverte des acteurs de l’ESS

mis en ligne le :

PariSolidari-Thé, Alternative urbaine, Circuits Tourist’Ethiques… de nombreuses associations ou entreprises sociales proposent des promenades guidées au cœur des villes. Il s’agit d’aller à la découverte, non pas de monuments, mais des producteurs, artisans, commerçants et associations qui œuvrent localement pour un tourisme plus durable et solidaire.

Balades urbaines solidaires

« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux ». Énoncés par Marcel Proust il y a plus d’un siècle, ces mots à propos du voyage définissent bien aujourd’hui l’objet des balades itinérantes solidaires, qui se développent depuis quelques années. Organisées par des habitants ou des structures associatives, ces promenades sous forme de visites guidées ou de jeux de piste proposent d’aller à la rencontre de celles et ceux qui mettent en œuvre des initiatives solidaires sur leur territoire.

À Paris, Flora Doubilet lance, en 2015, son premier itinéraire dans le 14e arrondissement à la demande d’une entreprise, qui souhaitait faire découvrir à ses salariés leur environnement de travail. « Je me suis intéressée aux initiatives de l’ESS (l’économie sociale et solidaire, N.D.L.R.) de ce quartier, se rappelle-t-elle. Et il y en a plein ! ». Elle crée alors un parcours sous forme de jeux de piste pour découvrir « les initiatives qui favorisent le lien social, la cohésion sociale, l’environnement et l’économie circulaire ». C’est le début de PariSolidari-Thé.

L’entreprise sociale compte aujourd’hui une vingtaine de parcours dans la capitale, mais aussi dans d’autres villes françaises comme Nantes ou Rennes, et bientôt Toulouse, Marseille et Lyon.

Avec PariSolidari-Thé, des découvertes solidaires qui donnent envie d’agir

À chaque balade itinérante, un petit groupe de six ou sept personnes se retrouve à un point de rendez-vous. Pendant environ deux heures, ces touristes locaux ou venus d’ailleurs vont suivre un jeu de piste pour découvrir ici une ressourcerie ou un atelier d’auto-réparation de vélos, là un café associatif ou une épicerie de vente de produits en vrac, ou encore un restaurant collectif, un supermarché coopératif ou un hôtel solidaire.

« Avec ces balades, les participants découvrent des lieux, comment ça marche, à quoi ça sert, explique la fondatrice de PariSolidari-Thé. Mais aussi comment une association fait vivre un quartier et crée des emplois ». Ces découvertes agissent parfois comme des déclics, des prises de conscience et bien souvent comme des envies d’agir à son échelle.

Certains adoptent de nouveaux gestes de consommation responsable et deviennent des clients réguliers de ces boutiques. D’autres vont adhérer à des cafés associatifs ou s’engager dans des associations en tant que bénévoles. « Ça ouvre le champ des possibles », résume Flora Doubilet. Sans compter que ces parcours sont l’occasion de passer un bon moment et de créer des liens qui, parfois, perdurent dans le temps.

Les circuits Tourist’Ethiques pour changer sa consommation

À Strasbourg, des visites guidées des lieux de l’ESS et de la production responsable ont également été mises en place en 2019. Cette année-là, la ville connue pour sa cathédrale et ses maisons à colombages, a été désignée capitale européenne de l’ESS. La Chambre de consommation Alsace et du Grand Est (CCA-GE), qui regroupe des associations de défense des consommateurs du territoire, a créé les circuits Tourist’Ethiques, sous l’impulsion de l’équipe municipale et de l’Office de Tourisme de Strasbourg, dans le cadre de ses missions de promotion des achats et de la consommation responsables menées via la plateforme zigetzag.info.

« Notre objectif est de nous adresser aux touristes locaux et “classiques”, aux étudiants, aux personnes qui ne partent pas en vacances, mais aussi aux professionnels. Nous souhaitons les sortir des sentiers battus, leur faire découvrir l’économie sociale et solidaire et les acteurs de la consommation responsable en les accompagnant dans des boutiques pour leur proposer des alternatives… », décrit Virginie Goblet de la CCA-GE.

La première année, huit circuits ont été organisés, puis cinq en 2020, avant que la pandémie n’y mette un coup d’arrêt. Les balades devraient reprendre pendant l’été 2021, si la situation sanitaire le permet. Chaque balade donne l’occasion de découvrir deux ou trois acteurs de la production responsable strasbourgeoise.

Soutien à l’insertion socioprofessionnelle

L’autre intérêt de ces balades est bien souvent de montrer le rôle social d’un certain nombre de ces initiatives, comme Les Jardins de la Montagne Verte qui assure une activité de maraîchage bio en ville ou l’association Libre objet, dont l’activité repose sur la fabrication d’objets conçus par des artistes, souvent à partir de matériaux de récupération. La spécificité de ces deux structures ? Ce sont des chantiers d’insertion, c’est-à-dire qu’elles embauchent des personnes éloignées de l’emploi. « Cela montre aux particuliers que certains achats contribuent à l’insertion socioprofessionnelle de personnes éloignées de l’emploi. De leur côté, les entreprises découvrent d’autres secteurs d’activité liés à l’insertion », souligne Virginie Goblet.

La dimension sociale était aussi au cœur d’Alternative urbaine à Paris, dont l’activité est en pause depuis fin 2019. L’association proposait jusqu’alors des balades itinérantes dans les quartiers populaires de Paris, organisées par leurs guides maison, nommés les « Éclaireurs urbains », des personnes en situation de précarité et éloignées de l’emploi.

Toujours dans la capitale, mais aussi à Marseille et dans plusieurs villes d’Europe, Migrantours propose, elle, des visites urbaines guidées par des habitants d’origine étrangère pour découvrir l’histoire et l’apport multiculturel des migrations dans leur quartier.

Les balades itinérantes autour de la solidarité ne manquent pas. Et vous, vous avez prévu quelle activité cet été ?

  • Crédit photo : CCA-GE
Auteur article
Alexandra Luthereau

journaliste spécialisée dans les sujets économie sociale et solidaire.

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.