Sobriété énergétique : 20 conseils pour réduire sa consommation d’électricité

mis en ligne le :

La hausse des prix de l'électricité et la nécessité d’accélérer la transition énergétique incitent de nombreux Français à réduire leur consommation d’électricité. Voici quelques astuces simples à mettre en place, pour faire baisser ses factures en même temps que son empreinte énergétique.

Baisser le température de son domicile

Faire des économies tout en protégeant la planète, c’est possible ! Face à l’urgence climatique et la hausse des prix de l’électricité, il nous faut réduire de 10 % notre consommation d’énergie au cours des deux prochaines années. C’est l’objectif du plan de sobriété énergétique annoncé par le gouvernement en juillet 2022.

Pour tenir cet engagement, l’Agence de la transition écologique (Ademe) propose de nombreuses solutions. Présentation de vingt d’entre elles, simples et pratiques à mettre en place chez soi.

Dans la cuisine

1. Régler la température du réfrigérateur

Sa bonne température se situe entre +4° et +5°. Celle du congélateur est de -18°. Elles permettent de conserver les aliments et de freiner le développement des bactéries, sans entraîner de surconsommation. On déconseille aussi de ranger un plat encore chaud dans le réfrigérateur, et de le laisser refroidir au préalable.

2. Couper ses plaques électriques avant la fin de la cuisson

Les plaques électriques en fonte ou vitrocéramique continuent de chauffer plusieurs minutes après leur extinction. Cette énergie peut être utilisée pour terminer la cuisson des aliments. Une astuce aussi valable pour les fours.

3. Ne pas prélaver sa vaisselle

Lorsque l’on possède un lave-vaisselle, il est préférable d’utiliser une brosse pour frotter les restes, plutôt que de passer la vaisselle sous l’eau chaude.

4. Couvrir la casserole quand on cuisine

Un simple couvercle diminue de 25 % l’énergie nécessaire pour porter l’eau à ébullition, ou cuire un plat. Pensez aussi à l’autocuiseur pour raccourcir au maximum les temps de cuisson des aliments.

A quelle température faut-il chauffer son logement ?

Le chauffage représente 66 % des dépenses en énergie d’un foyer. Pour éviter les pénuries d’électricité, il sera demandé cet hiver aux Français de ne pas chauffer leur intérieur au-delà de 19°. Les pièces de vie et les chambres peuvent même être maintenues à 16 °C ou 17°C la nuit et lorsqu’elles sont inoccupées.

Pour se motiver à enfiler un pull, on peut aussi penser à son portefeuille : baisser la température d’un degré chez soi équivaut à 7 % d’économie sur la facture de chauffage, d’après l’Ademe.

Dans la salle d’eau

5. Fermer ses robinets mitigeurs en position froide

Maintenir les mitigeurs en position froide (à droite, le plus souvent) permet de ne pas solliciter le chauffe-eau inutilement à chaque ouverture de robinet.

6. Laver sa vaisselle et son linge avec les programmes « éco »

Programmer son lave-vaisselle à 50° ou en mode « éco » consomme jusqu’à 45 % moins d’électricité qu’un programme intensif. Quant au linge, le laver à 30° nécessite trois fois moins d’énergie qu’un programme à 90°, et deux fois moins qu’à 60°. En effet, la majeure partie de l’électricité consommée par ces appareils sert à chauffer l’eau. On veillera également à ne lancer une machine que lorsque celle-ci est remplie.

7. Régler la température du ballon d’eau chaude

La température idéale du ballon se situe entre 55° et 60°. Elle permet de réduire la dépense d’énergie, tout en limitant les risques de brûlure, le développement de bactéries pathogènes et l’accumulation de calcaire.

8. Préférer la douche au bain

Une douche courte (5min) consomme 35 litres d’eau chaude. Un bain, quant à lui, en consomme environ 250 litres.

9. Installer des réducteurs de débit

Appelé « mousseurs » sur les robinets et « douchettes économes » sur les pommeaux de douche, ils réduisent le débit de 30 à 50 %, sans perte de confort.

Les objets connectés consomment en continu

Les téléviseurs connectés, les consoles de jeu ou encore les box internet sont très rarement mis hors tension.. A titre d’exemple, une box internet consomme environ 150 kwh par an, soit autant qu’un petit réfrigérateur. L’éteindre chaque nuit permettrait d’économiser jusqu’à 30 euros par an, d’après l’Ademe.

Dans tout le logement

10. Installer des multiprises à interrupteur

Elles permettent d’éteindre simultanément tous les équipements, afin d’éviter qu’ils ne restent en veille. Cette consommation « cachée » représente jusqu’à 10 % de la facture d’électricité (hors chauffage et eau chaude), soit plus de 100€ par an.

11. Réduire ses équipements numériques

En France, on compte en moyenne 15 appareils numériques par personne, contre 8 au niveau mondial : ordinateurs et téléviseurs possédés en double (voire en triple), tablettes et smartphones, consoles de jeux et autres objets connectés… Cette tendance au suréquipement se répercute sur la facture : 10 % de la consommation électrique française est liée aux services numériques.

12. S’équiper de prises programmables mécaniques

En automatisant la mise en marche et l’arrêt d’un appareil électrique, ces prises évitent de les laisser en veille inutilement. Elles permettent aussi de programmer ses équipements en heures creuses, si l’on bénéficie d’une tarification horaire.

13. Entretenir ses appareils électriques

Bien entretenus, vos équipements consommeront moins d’énergie et tomberont plus rarement en panne. On recommande de dépoussiérer régulièrement les ampoules, de dégivrer son congélateur dès qu’une petite couche de givre apparaît, de détartrer le petit électroménager (cafetière, bouilloire, fer à repasser…) tous les 3 mois. Le tambour du lave-linge doit être détartré tous les 6 mois. Le chauffe-eau, tous les 2 à 3 ans.

14. Fermer ses volets et tirer ses rideaux la nuit

Grâce à d’épais rideaux et en fermant ses volets la nuit, on peut diminuer de 60 % la déperdition de chaleur par les fenêtres.

15. Programmer le thermostat de son habitat

Un thermostat programmable permet de maintenir une température constante à votre domicile et de l’adapter en fonction de l’heure, notamment la nuit. Sur l’année, c’est jusqu’à 15 % d’économies qui peuvent ainsi être réalisés sur la facture de chauffage.

16. Limiter la taille de sa télévision

Si les téléviseurs de grandes tailles sont devenus plus abordables, ils consomment aussi plus d’électricité. Un écran de 160 centimètres consomme autant d’énergie que 3 ou 4 écrans de 80 centimètres.

17. Eviter les lumières LED décoratives

Les lumières LED sont réputées moins énergivores et durent plus longtemps qu’une ampoule classique. Mais elles consomment quand même de l’énergie. Leur utilisation pour des raisons uniquement décoratives est donc à éviter.

18. Recourir à l’éclairage naturel

De jour, afin de profiter davantage de la lumière naturelle, des solutions existent : placer les canapés et bureaux à côté des fenêtres, décorer son intérieur (mur, sols, abat-jour) avec des couleurs claires, qui réfléchissent bien la lumière. Enfin, les abat-jours et luminaires sombres et occultants gaspillent énormément de lumière.

19. Si possible, éviter la climatisation

Ces appareils sont très énergivores. Un climatiseur mobile de classe A consomme ainsi trente fois plus qu’un ventilateur. Lors d’une vague de chaleur, la climatisation ne doit être déclenchée que si la température de la pièce dépasse 26°C. Et afin d’éviter un choc thermique, veillez à respecter un écart de 5 à 6°C maximum avec la température extérieure.

20. Faire la chasse aux infiltrations d’air froid

L’étanchéité des portes donnant sur l’extérieur, le cellier ou la cave est indispensable pour éviter les déperditions de chaleur. Pour y remédier, on peut installer des bas de portes ou des joints isolants sur ces entrées. Attention toutefois à ne pas bloquer la circulation de l’air entre les pièces chauffées, indispensable à la bonne ventilation du logement.

Le bouclier tarifaire prolongé en 2023

La hausse des tarifs de gaz et d’électricité sera limitée à 15 % en 2023, a annoncé le gouvernement le 14 septembre 2022. Cette mesure concernera tous les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes. De plus, une aide pouvant aller jusqu’à 200 € est prévue pour les Français se chauffant au fioul ou au bois.

  • Solal Duchêne
  • Crédit photo : Getty Image

7 commentaires pour cet article

  1. Bruno

    Autre idée: ne pas offrir de trottinette électrique à ses enfants. Optez pour une trottinette classique. Ainsi pas de consommation électrique associée, en plus vous lui inculqué le goût de l’ « effort » (ce que nombre d’adultes ont oublié dans nos civilisations occidentales soit disant développées), et dernier avantage: moins de risque de se blesser ou pire, de blesser un tiers!

  2. Evelyne

    Bonjour, très bien l’article sur la sobriété énergétique.
    Comme ici, n’hésitez pas à mettre un article sur des sujets « hors santé » qui donnerons des informations ou des rappels qui sont utiles à tous.
    Une idée par exemple, un rappel sur certaines règles du code de la route (liée celle-ci à la santé par les risques d’accidents) comme mettre le clignotant, garder ses distances, comment prendre un rond point, éventuellement les nouveaux panneaux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.