Logo Essentiel Santé Magazine

Le tri des médicaments : un geste positif pour la santé et l’environnement

Les Français sont de plus en plus impliqués dans le tri de leurs déchets, et en particulier dans celui du retour des médicaments non-utilisés (MNU) à la pharmacie. C’est ce que nous révèle l’édition 2019 de l’enquête BVA pour Cyclamed.

Le tri des médicaments : un geste positif pour la santé et l’environnement

8 Français sur 10 déclarent aujourd’hui rapporter leurs médicaments non-utilisés à la pharmacie, selon l’enquête BVA pour Cyclamed, représentative de la population française (1000 personnes). En 2018, 10 827 tonnes de médicaments non-utilisés (MNU) ont ainsi été collectées par les pharmacies françaises pour être ensuite valorisées à des fins énergétiques. Elles ont permis d’éclairer et de chauffer l’équivalent de 7000 logements tout au long de l’année.

A lire aussi : Armoire à pharmacie : les bons réflexes

Quels sont les gestes simples pour optimiser son armoire à pharmacie ?

Le tri des médicaments, un réflexe acquis pour les Français

Le réflexe de trier les MNU est désormais acquis par une grande partie de la population. Il est notamment particulièrement ancré auprès des femmes (85 %), des retraités (85 %), des habitants des communes rurales (85 %) et de ceux des localités de moins de 2000 habitants (86 %).

Après le papier, le carton, les journaux et les magazines (triés à 94 %), les piles (triées à 91 %), le verre, les bouteilles en verre et le plastique (triés à 90 %), les MNU (triés à 83 %) figurent désormais dans le top 5 des produits ou matériaux les plus triés par les Français.

Cette étude révèle également que 9 personnes sur 10 distinguent désormais bien les médicaments des autres produits de santé pour les rapporter à la pharmacie. Et que le réflexe de séparer les emballages en carton et les notices en papier pour les recycler dans le tri sélectif du domicile continue de progresser (40 % des personnes interrogées en 2019 contre 27 % en 2017).

Un meilleur usage des médicaments

Pour la deuxième année consécutive, la quantité de MNU est en baisse (-2,3 %) en 2018. Ceci s’explique notamment par une diminution des ventes de médicaments à l’officine (-1,5 % en 2018 par rapport à 2017), liée notamment à un meilleur usage du médicament par les patients. Depuis plus de 10 ans, la consommation pharmaceutique ne cesse de diminuer, passant ainsi de 50 boîtes de médicaments par an et par habitant en 2005, à environ 41 boîtes en 2018.

Pour en savoir plus :

L’association Cyclamed, fondée en 1993, est l’éco-organisme qui collecte et valorise les médicaments non-utilisés (MNU) rapportés par les patients dans les pharmacies. Harmonie Mutuelle soutient son action depuis 2014. En 2019, ce soutien est porté par le Groupe VYV au nom de toutes ses mutuelles.

Pour vous aider à bien gérer vos médicaments, télécharger l’application mobile « Mon armoire à pharmacie », sur les plateformes de téléchargement.

  • Hélia Chadeffaud
  • Crédit photo : Getty Images

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire