L’alternance pour les élèves et les étudiants handicapés

Plusieurs organismes peuvent vous aider à accéder à ces formations qualifiantes et exigeantes, qui facilitent souvent l’insertion professionnelle.

La détermination d’un choix d’études est rarement simple… et se révèle quelquefois un casse-tête pour les jeunes en situation de handicap, tout comme l’entrée dans le monde du travail. L’alternance vous propose des possibilités d’études et d’insertion professionnelle intéressantes, à des niveaux allant du CAP au Master.

 

Une nécessité : se faire accompagner

Ces formations nécessitent une vraie réflexion sur votre projet professionnel car elles nécessitent un important investissement personnel. N’hésitez pas à consulter des professionnels de l’orientation et de l’information. Cap emploi, le CIO local, le réseau Information Jeunesse ou encore le Centre d’Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ), vous conseilleront sur le choix du parcours, mais aussi sur les démarches à entreprendre : il est important de choisir les bonnes études et le bon établissement, mais aussi d’exprimer clairement vos besoins spécifiques, comme par exemple l’adaptation du poste de travail, ou des besoins particuliers en matière de transport ou de prise de notes.

Ces organismes prennent en compte la nature du handicap et le rythme pouvant convenir au futur apprenti : ainsi, si vous avez besoin de soins en parallèle de vos études, par exemple, il est important de le signaler afin d’être orienté vers le centre de formation qui répondra le mieux à vos attentes. Les « Missions Handicap », présentes dans de nombreuses écoles et universités, vous accueillent ensuite pour faciliter votre intégration.

 

Des employeurs sensibilisés

Une fois la formation choisie, il faut trouver l’entreprise « handi-accueillante » : le CIDJ en a répertorié plus de 1 500. Dans le privé, de grandes entreprises mènent une politique volontariste d’accueil et sont en lien avec les organismes d’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Le secteur public n’est pas en reste : tout employeur de la Fonction publique peut, par exemple, faire appel au Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP) pour financer l’aménagement de postes de travail ou la prise en charge des transports domicile-travail d’un apprenti.

Par ailleurs, des associations comme Arpejeh ou Tremplin-handicap, en contact avec de nombreuses entreprises, peuvent vous suivre et vous accompagner pendant votre scolarité.

 

Pour en savoir plus

  • L’Agefiph œuvre en faveur de l’insertion professionnelle et du maintien dans l’emploi des personnes handicapées dans le secteur privé. C’est l’opérateur central et de référence de la politique de l’emploi des personnes handicapées en France.
  • Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique.
  • Le Centre d’Information et de documentation Jeunesse (CIDJ) propose un dispositif HandiJeunes et multiplie les actions en faveur de ce public. Des lieux d’accueil et d’information sont présents partout en France et deux forums destinés aux jeunes en situation de handicap sont organisés chaque année à Paris.
  • Sur le JcomJeune.com, le CIDJ a répertorié l’accessibilité de 1500 établissements de formations supérieures : lycéens et étudiants peuvent ainsi connaître, par domaine de formation, par type de diplôme et par région ou département, les établissements accessibles pour chaque type de handicap.
  • Réseau Handicap : premier réseau social dédié à l’emploi des personnes en situation de handicap.
  • Capemploi est un réseau national de 107 organismes de placement spécialisés dédiés à l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Un conseiller vous aidera à déterminer votre projet d’alternance.
  • Fabienne Cassagne
  • Crédit photo : StefaNikolic / Istockphotos

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.