Handicap : Toolib, une application pour favoriser la mobilité

Valides mais sensibilisés aux difficultés de certains de leurs proches, trois jeunes Dijonnais lancent une appli qui va changer la vie des personnes en situation de handicap. Toolib s’appuie sur la puissance des plateformes d’échanges entre particuliers pour restaurer leur droit à la mobilité.

Handicap : Toolib, une application pour favoriser la mobilité

Toolib est une plateforme d’échanges multi-services entre particuliers en perte d’autonomie ou en situation de handicap. Son lancement est prévu courant mars 2020. Elle permet à ces dernières de trouver des logements réellement adaptés à leur handicap, et ce aux dates et à la destination de leur choix. Dans un second temps et avant la fin de l’année, du matériel adapté et des services (location de véhicules, co-voiturage) permettront également de faciliter leur quotidien. Accessible sur le web, l’application Toolib le sera bientôt sur mobile sur Apple store et Play store.

Les besoins liés au handicap pris en compte

Par rapport aux plateformes généralistes de location ou de services entre particuliers (Airbnb, Blablacar…), Toolib inverse la logique. Les besoins liés au handicap de chaque personne sont en effet pris en compte dès la création du profil. « Lors de son inscription sur la plateforme, le demandeur sélectionne dans une liste tous les aménagements dont il pense avoir besoin. Grâce à un algorithme puissant, élaboré avec des ergothérapeutes, Toolib va ensuite sélectionner des logements qui correspondent vraiment à ses attentes, » explique Guillaume Boulaton un des co-fondateurs de Toolib.

Une solution sur mesure

En choisissant de partir du besoin du particulier, Toolib peut lui proposer un service sur mesure. Ainsi, au lieu de se contenter de quelques biens dits « accessibles » en espérant qu’ils seront réellement adaptés à son handicap particulier, chacun est assuré d’éviter les mauvaises surprises et de pouvoir vivre normalement pendant ses vacances. « A partir du moment où la personne renseigne ses dates de séjour et le lieu, elle peut choisir entre différents biens selon qu’ils offrent, ou non, une vue sur la mer et ne plus s’inquiéter du reste… », indique Vincent Moalic, autre co-fondateur.

5 000 utilisateurs attendus en 2021

Depuis le développement de l’algorithme, les star-uppers se mobilisent principalement sur le recrutement des propriétaires, en les sollicitant directement. Ses concepteurs misent sur 2 000 logements référencés d’ici à fin 2020 et sur 5 000 utilisateurs d’ici à 2021. L’accessibilité de chaque logement est vérifiée par photos, visio ou au besoin en se rendant sur place.

L’inscription au service est gratuite pour les propriétaires comme pour les locataires. Le prix de la location – qui inclut une petite commission pour Toolib en plus des habituels frais d’assurances et commissions bancaires – s’ajustera en fonction de la demande et de l’offre. Cette solution simple et utile a été récompensée. Toolib a, notamment, été lauréate, en 2017, de la jeune entreprise exemplaire. Elle a, par ailleurs, reçu le label « Tous mobilisés tous concernés » décerné par la Conférence nationale du handicap 2019. Des partenariats avec des entreprises et avec la Fédération française handisport sont également en cours d’élaboration.

  • Crédit photo : Toolib
Auteur article
Yann Cabaret

journaliste spécialisé dans les sujets de société et de protection sociale (solidarité, environnement, retraite, chômage, assurances...).

Un commentaire pour cet article

  1. JACQUEL Fabien

    Bonjour,

    Il est bien que l’on parle de l’ handicap visible, mais pourquoi ne pas aussi parler des handicaps non visible. Je suis atteint d’une maladie rare qui s’appelle la maladie d’Addison.Cette maladie n’est pas facile à vivre au quotidien, parfois on est bien, en forme, puis d’autres fois on est très fatigué.
    Je parle de cette maladie qui concerne que peu de personne en France et dans le monde, mais elle existe bien. Il existe d’autres maladies dont le handicap n’est pas visible.
    Il serait bien d’en parler de temps en temps.
    Merci à vous pour votre journal et pour le travail que vous faites au quotidien pour la santé des gens.

    Bien à vous.

    Fabien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.