L’épargne solidaire : comment trouver un placement conforme à ses valeurs ?

mis en ligne le :

Pour donner du sens à ses placements, il est possible de miser sur l’épargne solidaire. Celle-ci permet de soutenir des projets à forte utilité sociale ou environnementale, tout en faisant fructifier son argent.

epargne solidaire

La finance solidaire investit dans des activités qui participent à la lutte contre l’exclusion, à l’amélioration de la cohésion sociale ou au renforcement du développement durable. Elle permet ainsi la création d’emplois, de logements sociaux, d’activités économiques dans les pays en voie de développement ou encore de projets environnementaux.

Fin 2020, plus de 4,4 millions de produits d’épargne solidaire ont été souscrits par des particuliers et des investisseurs institutionnels en France, pour un encours de 20,35 milliards d’euros. Selon les chiffres de l’association Financer accompagner impacter rassembler (Fair), 57,5 % de ces souscriptions proviennent de l’épargne salariale, 38,6 % de l’épargne bancaire et 3,9 % de la souscription en direct au capital d’entreprises solidaires.

Deux types de produits d’épargne solidaire

L’épargne solidaire comporte deux formes de placements. Les premiers sont ceux dits de partage. Il s’agit de livrets d’épargne, de fonds communs de placement ou d’assurances vie dont au moins 25 % des revenus sont reversés sous forme de dons à une association que sélectionne l’épargnant. Ainsi, en 2020, ce sont un peu plus de 3,9 millions d’euros de dons qui ont été versés à 125 associations.

Le second type est le placement d’investissement solidaire. L’épargne est alors en partie ou totalement investie dans des entreprises ou des associations à forte utilité sociale ou environnementale. Et cela, soit en souscrivant directement à leur capital, soit via des fonds solidaires dont 5 à 10 % financent des entreprises ou projets solidaires et 90 à 95 % est investi sur des placements financiers classiques. Ces derniers sont le plus souvent gérés selon les critères de l’investissement socialement responsable.

Ces différents produits d’épargne solidaire sont notamment proposés par les banques, les assureurs, les mutuelles ou encore par le biais de votre entreprise dans le cadre de l’épargne salariale. Une fois le produit financier sélectionné, pensez à vérifier la nature des investissements réalisés et si la stratégie est conforme à vos attentes et à vos valeurs.

Enfin, comme pour tout placement, évaluez le niveau de risque avant de vous engager.

épargne solidaire
Grâce à l’épargne solidaire, en 2020, environ 3,9 millions d’euros de dons ont été versés à 125 associations. Crédit photo : Shutterstock.

Qu’est-ce que l’investissement socialement responsable ?

L’investissement socialement responsable (ISR) intègre, dans la gestion financière, des objectifs de développement durable. Ce type de placements prend en compte les aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Les fonds peuvent être investis dans différents titres financiers (obligations, actions, monétaire…). Certains ISR évitent les secteurs d’activité jugés risqués en matière environnementale ou sociale (comme l’armement, l’alcool, le charbon…), tandis que d’autres sélectionnent les entreprises les plus respectueuses des critères ESG. Pour vous y retrouver, vous pouvez vous fier au label ISR, créé par le ministère de l’Économie et des Finances en 2016.

Finansol, le label de la finance solidaire

Plus de 160 placements ont reçu le label Finansol, créé en 1997, qui distingue les produits d’épargne solidaire (livrets, assurances vie, actions non cotées, comptes à terme, microprêts…). Il est géré par l’association Financer accompagner impacter rassembler (Fair) et par son comité d’experts indépendants. Les critères retenus sont la solidarité – l’argent placé doit financer des projets solidaires ou les revenus perçus doivent soutenir les activités d’une association – et la transparence. L’épargnant doit avoir accès à toutes les informations sur le produit qu’il choisit. Le bon respect de ces critères est contrôlé chaque année. Attention toutefois, le label ne garantit pas la performance financière.

Plus d’informations sur Finance-fair.org.

  • Benoît Saint-Sever (ANPM-France Mutualité)
  • Crédit photo : Shutterstock/Ciem

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.