Logo Essentiel Santé Magazine

LinkedOut : un réseau social professionnel au profit des personnes exclues sans emploi

L’association Entourage a lancé, en juillet 2019, le dispositif LinkedOut pour aider les personnes en précarité à booster leur emploi. Comment ? Grâce à une plateforme web de partage de CV et un accompagnement de chaque candidat par un coach bénévole.

LinkedOut : un réseau social professionnel au profit des personnes exclues sans emploi
Jean-Marc Potdevin
Jean-Marc Potdevin, fondateur et président de l’association Entourage. ©Entourage.

« Tout le monde a besoin d’un réseau relationnel pour accéder à des opportunités d’emploi, être recommandé à un poste, faire relire son CV, bénéficier de conseils ou encore être accompagné avant et pendant sa prise de poste…, observe Jean-Marc Potdevin, fondateur et président de l’association Entourage. Mais les exclus n’en possèdent pas ». C’est pour réparer cette « injustice qui enferme ces personnes dans leur situation de pauvreté » que l’équipe de l’association et son comité de la rue, composé de personnes SDF, a créé la plateforme LinkedOut.

Comment ça fonctionne ? Le site met en ligne le profil et le CV de chacun des candidats. Et chaque internaute est invité à partager massivement sur ses réseaux Facebook, LinkedIn ou Twitter, en quelques clics. Pour faire marcher le bouche-à-oreille 2.0 en somme.

CV plus humain

« Leith sort de l’aide sociale à l’enfance, il cherche un job pour s’en sortir. Bon relationnel, persévérant. Il souhaite travailler dans l’accueil, les transports », peut-on lire dans le résumé du profil du jeune homme de 20 ans sur la plateforme LinkedOut. Sur la plateforme, les CV sont un peu différents des traditionnels. Ils font volontairement la part belle à l’histoire des personnes, aux recommandations et à leurs qualités – les fameuses soft skills comme la ponctualité, la fiabilité, la générosité… recherchées par les employeurs aujourd’hui.

« Nous avons voulu montrer un CV plus humain », explique Jean-Marc Potdevin. C’est-à-dire qui n’élude pas les années de galère mais qui met l’accent sur le parcours de vie des personnes, leur envie et leur capacité à travailler.

Coaching

Mais LinkedOut est bien plus qu’une plateforme de partage de CV. C’est aussi un dispositif d’accompagnement dans lequel chaque candidat est suivi par un coach. Leith et Alexandre forment un de ces binômes. « J’avais envie de donner un peu de mon temps de façon régulière et d’aider quelqu’un sur le long terme dans une relation suivie », explique Alexandre qui vient d’intégrer son premier poste après des études en école de commerce. Chaque semaine depuis septembre 2019, tous les deux se retrouvent pour travailler sur le projet professionnel de Leith.

« Concrètement, nous étudions les opportunités d’emploi proposées par des employeurs sur la plateforme LinkedOut et les offres d’emploi disponibles sur les réseaux traditionnels. Nous travaillons son CV, ses lettres de motivation et préparons ses entretiens d’embauche », détaille Alexandre. « Comme un véritable coach, Alexandre m’a encouragé, m’a dit qu’il avait confiance en moi et qu’il croyait en moi », ajoute Leith. Ça a marché, « bien plus vite » que le jeune homme l’envisageait. En octobre, il a décroché un CDD de six mois en tant que chef d’équipe dans un restaurant associatif. Un début dans sa démarche de stabilisation.

Premiers CDI signés

Des candidats ont même décroché un CDI. Le premier a été signé en août 2019, soit un mois après le lancement de la plateforme. Deux autres ont suivi rapidement. « Ça a démarré très fort », s’enthousiasme le fondateur et président d’Entourage. Pour cette première promotion de 15 candidats accompagnés par 15 coachs bénévoles, il y a eu des centaines de partages de CV. « Nous avons croulé sous les messages de retour, nous en avons reçus plus de 700 dont 170 offres d’emploi ». 17 entreprises se sont signalées pour devenir des partenaires du projet sur le long terme. S’y ajoutent les chantiers d’insertion, les associations et les fondations qui peuvent faire bénéficier de leurs services aux candidats les plus éloignés de l’emploi, pas encore prêts à intégrer le milieu professionnel ordinaire.

Après ces premiers mois d’expérimentation du concept, et sa validation, une deuxième promotion LinkedOut démarrera début 2020 avec 50 candidats. Ensuite, l’idée est de monter en puissance au fur et à mesure et d’« industrialiser les process pour que le dispositif puisse bénéficier à un maximum de personnes ».

  • Alexandra Luthereau
  • Crédit photo : Getty Images

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire