Meet My Mama : aider les mamas à vivre de leurs talents culinaires

Créée il y a deux ans, la start-up d’innovation sociale Meet My Mama valorise les talents culinaires des femmes réfugiées ou issues de l’immigration. Elle leur propose d’intégrer une plateforme de traiteur « cuisines du monde » destinée aux entreprises.

Meet My Mama : aider les mamas à vivre de leurs talents culinaires

Avec plus d’un millier de clients, 50 000 papilles comblées et une quarantaine de cheffes venues des quatre coins du monde, Meet My Mama signe un beau succès. Créée il y a seulement deux ans, cette start-up d’innovation sociale propose aux entreprises des « voyages culinaires » afin de pimenter leurs divers événements (petits-déjeuners, banquets déjeunatoires, cocktails, lunch box). Aux fourneaux : des femmes réfugiées, issues de l’immigration, ou expatriées, bien décidées à transmettre avec amour un peu de leur culture grâce à des recettes transmises de mères en filles depuis des générations.

« Elles ont de l’or dans les mains, confie Donia Amamra, cofondatrice de la structure. Avec les deux autres cofondateurs, Loubna Ksibi et Youssef Oudahman, nous avons nous-mêmes grandi auprès de femmes immigrées qui étaient d’extraordinaires cuisinières. Ces mamas sont les meilleures des chefs quand il s’agit de cuisine du monde et de cuisine familiale. Pourtant, la plupart ne vivent pas de leur talent. »

De nombreux freins les en empêchent : la barrière de la langue, d’abord, mais aussi l’isolement, l’absence de réseau, le manque de confiance en soi et les contraintes familiales. Des obstacles d’autant plus difficiles à franchir que dans les métiers de la restauration, l’écrasante majorité des chefs est constituée d’hommes.

Lever les freins

Pour lever ces freins, Donia, Loubna et Youssef ont décidé de créer deux structures : la première, « Empower my Mama », a pour but de repérer ces femmes en s’appuyant sur les réseaux sociaux, les associations locales, Pôle emploi ou encore le bouche-à-oreille. « Certaines viennent à nous d’elles-mêmes ou encouragées par leurs proches, précise Donia. Elles ont entendu parler de Meet My Mama et se reconnaissent dans notre projet. Ces femmes se disent qu’enfin, il existe une initiative pour elles. »

Une fois repérées, les mamas intègrent, si elles le souhaitent, une seconde structure, la « Mama Academy », où elles sont formées et accompagnées pour acquérir les compétences indispensables au métier de chef et de traiteur : sécurité alimentaire, hygiène, process de production… A cela s’ajoutent aussi des formations spécifiques à la prise de parole en public, aux outils numériques ou à l’entrepreneuriat. « Notre but est de leur donner tous les outils et clés nécessaires pour qu’elles puissent devenir des cheffes indépendantes, créatrices de leur propre entreprise », souligne Donia.

Une application dédiée

Une fois prêtes, les mamas s’enregistrent sur la plateforme traiteur Meet My Mama et sur une application dédiée. Les trois cofondateurs et leur équipe s’occupent de prendre les commandes des entreprises, d’établir les devis, de contacter la mama (qui accepte ou non la mission) via l’appli et de gérer la logistique, le packaging ainsi que le service sur place.

De son côté, la mama assure toute la partie traiteur : fourniture des ingrédients, gestion des quantités, préparation et production en laboratoire culinaire. Cette organisation, désormais bien rodée, permet aux femmes accompagnées de se concentrer sur ce qu’elles aiment faire, cuisiner, et de prendre confiance en elles avant de se développer en leur nom. « Aujourd’hui, notre accompagnement a conduit à la création de plus de cinquante entreprises, conclut Donia. Certaines fonctionnent très bien et ont déjà leur propre espace de production, restaurant ou foodtruck, avec leur propre personnel. » La création d’emplois au-delà de la création d’entreprise : tel est l’autre impact de Meet My Mama.

  • Aliisa Waltari (ANPM-France Mutualité)
  • Crédit photo : Meet My Mama

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.