Promouvoir le goût de la lecture

L’accès à la culture est un droit que défendent les associations Culture et bibliothèques pour tous. Elles favorisent la pratique de la lecture, en amenant la culture sur tout le territoire... Et les besoins ne manquent pas.

Rangée d'enfant en train de lire des livres

Rendre la lecture accessible à tous. Tel est le combat que mène sur le terrain l’Union nationale culture et bibliothèques pour tous. Ses 85 associations départementales et 8 000 bénévoles animent quelque 1 000 bibliothèques, vidéothèques, sonothèques et ludothèques. Elles interviennent dans les quartiers urbains et en milieu rural isolé, dans les crèches, les centres de loisirs, les centres de convalescence et de rééducation, les maisons de retraite. Et même dans quelques établissements carcéraux.

 

Culture et thérapie

« Notre but est d’élargir et de stimuler l’intérêt des lecteurs pour favoriser une lecture plaisir », explique Geneviève Leprince, responsable du service des activités en établissements de santé et de retraite à l’Union nationale. Les associations mettent ainsi à la disposition de tous, romans, ouvrages en gros caractères, revues et livres audio. Elles organisent aussi de nombreuses animations : rencontres avec des auteurs ou des professionnels du livre, expositions, cafés littéraires, lectures à haute voix en maison de retraite, « heures du conte » pour les enfants…

« Nous sommes de plus en plus présents dans les établissements de santé. Nous répondons à une demande des professionnels de santé qui considèrent que la lecture, l’écoute de documents sonores, les animations culturelles font partie de la thérapie et du soutien aux patients », souligne Geneviève Leprince. Un portage de livres à domicile est parfois proposé. Ce qui permet aux patients de continuer à bénéficier d’un service qu’ils ont apprécié pendant leur hospitalisation.

 

« La lecture apaise les angoisses »

Marion Morel, présidente de Culture et bibliothèques pour tous Paris.

« Début septembre, nous avons ouvert un espace lecture dans le hall d’entrée du nouveau bâtiment Laennec de l’hôpital Necker-Enfants malades à Paris. Tous les jours, de 9 h à 17 h, des ouvrages adaptés aux différents âges et une quinzaine de revues sont accessibles gratuitement aux enfants en consultation et aux patients hospitalisés dans l’un des services. La lecture apaise les angoisses et aide à supporter l’attente entre les consultations. Et les bénévoles “passent le chariot” dans les chambres des enfants trop fatigués pour se déplacer. »

 

Pour en savoir plus

Si vous souhaitez, vous aussi, partager votre intérêt pour les livres et être formé aux activités de bibliothécaire bénévole, contactez l’association la plus proche de chez vous. Coordonnées disponibles auprès de l’Union nationale culture et bibliothèques pour tous.

  • Cécile Fratellini
  • Crédit photo : Wavebreakmedia / Getty

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.