Essentiel Santé Magazine

La solidarité 2.0

La solidarité fait sa révolution numérique. Elle se réinvente grâce aux nouvelles technologies. Et n’est désormais plus qu’à portée de clics. Exemples d’initiatives.

La solidarité fait sa révolution numérique

Label Emmaüs : le e-commerce solidaire

On connaît tous le travail effectué par Emmaüs en faveur du réemploi et de la réinsertion. Mais le mouvement solidaire se plaît à innover sans cesse. Sa dernière trouvaille : créer une boutique en ligne. Ouverte en décembre 2016, Label Emmaüs (Label pour « la boutique en ligne ») propose à la vente des objets de décoration, des vêtements et des meubles d’occasion, comme sur le Bon coin.

C’est Maud Sarda qui a fait naître ce projet. Pendant un an, elle a mené une mission au sein du mouvement pour trouver le moyen d’accroître sa présence sur la toile. Car, au fil du temps, les sites commerciaux spécialisés dans l’occasion sont devenus une concurrence pour les bric-à-brac d’Emmaüs. Les ménages cherchant d’abord à revendre avant de penser à donner.

 

À lire aussi : Ne jetez plus, donnez !

La création de ce site de e-commerce solidaire est donc apparue comme une solution pour offrir de nouveaux débouchés aux membres de l’association. Une solution à la fois innovante et adaptée à son fonctionnement.

« Chez Emmaüs, chaque structure est autonome, même si elles cherchent toujours des moyens de mutualiser. Aussi, la boutique en ligne permet à chacune de vendre ses propres produits, tout en bénéficiant d’une plateforme commune. »

Une trentaine de structures vendent actuellement des objets sur le site (65 000 sont en ligne aujourd’hui). Ce qui permet de toucher de nouveaux publics : des personnes qui n’auraient peut-être pas fait le déplacement dans l’un des 350 bric-à-brac et boutiques solidaires d’Emmaüs.

En revanche, la démarche du site s’inscrit pleinement dans la promesse du mouvement : « une seconde vie pour les objets, une seconde chance pour les hommes ». Car cette nouvelle activité est entièrement gérée par des compagnons et des salariés en insertion. Ils interviennent à chaque étape : depuis les photos des produits jusqu’à l’expédition des commandes, en passant par la rédaction et la mise en ligne des annonces.

« Cela leur donne l’occasion de se former à de nouveaux métiers, notamment du numérique. Or, on le sait, les besoins en main-d’œuvre sont importants dans ce secteur. »

Juridiquement, Label Emmaüs est là encore novatrice. C’est une coopérative, une SCIC exactement (une société coopérative d’intérêt collectif). Ainsi, chaque structure du mouvement qui vend sur le site est sociétaire de la coopérative. S’ils le souhaitent, les consommateurs ont eux aussi la possibilité d’en devenir actionnaires. Et ainsi d’aller plus loin que leur simple acte d’achat.

 

Label Emmaüs : le e-commerce solidaire
crédit photo : DR Label Emmaüs

« Le digital ne va pas tuer le lien social. Il n’a pas vocation à remplacer la solidarité de proximité. C’est juste une possibilité supplémentaire. »
Maud Sarda, cofondatrice et directrice de la coopérative Label Emmaüs

 

1234
  • Angélique Pineau
  • Crédit photo : pixelfit / Istockphotos

Un commentaire pour cet article

  1. Le 6ème coquillage

    Je n’ai pas essayé Lilo mais cela a l’air génial.
    Cependant j’ai testé Goodeed : c’est vraiment top et super simple, ça ne prend quasiment pas de temps et on peut aider même sans avoir d’argent à donner. Je fais des dons tous les jours et je ne compte pas m’arrêter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire