Logo Essentiel Santé Magazine

[TRIBUNE] La solidarité plutôt que la charité (ATD Quart Monde)

Essentiel Santé Magazine a demandé à des personnalités engagées quel regard elles portaient sur la solidarité aujourd’hui. La réponse de Claire Hédon, présidente du mouvement ATD Quart Monde en France, qui lutte contre la pauvreté.

[TRIBUNE] La solidarité plutôt que la charité (ATD Quart Monde)
Claire Hédon
Claire Hédon

« J’ai logé un petit jeune homme que j’ai trouvé dans la rue. Il avait 21 ans. C’est quelqu’un que je pensais vraiment sortir de la m…. Le concierge de mon bâtiment m’a dénoncée et on a voulu me défaire de l’allocation logement. Donc, le petit jeune homme, il est dans la rue encore. Je ne pouvais pas me permettre de me retrouver aussi dans les problèmes. » Catherine exprimait ainsi son incompréhension lors d’une Université populaire d’ATD Quart Monde à Rennes, consacrée aux droits de l’homme. Elle vit dans une HLM avec des revenus modestes. Et pour elle, ce geste d’accueillir un jeune sans domicile était parfaitement naturel.

Trop souvent, la solidarité est présentée comme celle de ceux qui ont plus à l’égard de ceux qui ont moins, de ceux qui dorment au chaud à l’égard de ceux qui sont pourchassés, meurtris par les guerres, victimes des catastrophes climatiques… Et l’on oublie que les personnes en grandes difficultés, en situation de précarité ou d’exclusion, sont elles aussi solidaires. Des petits gestes quotidiens, invisibles, parce qu’elles ont connu les mêmes galères et qu’elles partagent les mêmes combats : accompagner sa voisine à un rendez-vous avec un travailleur social, se battre pour l’accès à la cantine refusé à un enfant de chômeurs, aider une famille migrante à inscrire son enfant à l’école…

Une société où chacun a sa place

La solidarité est une valeur à défendre. Dans un monde de plus en plus fracturé, individualiste, elle renoue des liens, elle redonne sens au collectif, elle fait croire en une société plus juste où chacun a sa place, à dignité égale, quel que soit le milieu dont il est issu.

La solidarité plutôt que la charité. ATD Quart Monde, le mouvement que je préside en France, s’est créé en réaction aux œuvres de bonnes âmes qui venaient distribuer de la soupe dans les bidonvilles. Si cela pouvait soulager ponctuellement, cela enfonçait les habitants de ces camps infamants dans leur statut de « pauvres » alors qu’ils auraient voulu relever la tête.

En réalité, la bataille à mener était et reste encore aujourd’hui celle de l’accès de tous aux droits fondamentaux – logement, santé, éducation, emploi, culture, loisirs… Des droits garantis par les textes mais qui ne sont pas effectifs pour tous. En hébergeant un jeune à la rue, c’est pour le droit au logement que Catherine, militante Quart Monde, se bat.

Construire des solutions tous ensemble

Ce ne sont pas des opérations spectaculaires, basées sur l’émotion, qui changeront les choses sur le fond. C’est un travail à long terme. Ensemble, personnes en situation de pauvreté aux côtés d’autres engagées à leurs côtés, il nous faut chercher et construire des solutions. Chacun a quelque chose à apporter, quelle que soit sa situation sur l’échelle sociale. Sans l’expérience et les savoirs des personnes les plus pauvres, comment aurions-nous pu, à ATD Quart Monde, imaginer le revenu minimum d’insertion ou la couverture maladie universelle ?

C’est grâce à cette intelligence collective que l’on avancera vers une société plus juste, plus humaine et plus solidaire, qui ne laisse personne de côté.

Claire Hédon, présidente d’ATD Quart Monde en France

ATD Quart Monde

Né en 1957 dans un bidonville de la région parisienne, le mouvement ATD (Agir Tous pour la Dignité) Quart Monde est aujourd’hui présent dans plus de 30 pays. Son but : « éradiquer la misère pour permettre à tous de vivre à égale dignité ». En France, il a été à l’origine de plusieurs avancées, comme le RMI (le revenu minimum d’insertion), la couverture maladie universelle (CMU), le droit au logement opposable (DALO)… Plus récemment, c’est au sein d’ATD Quart Monde qu’est née l’idée des Territoires zéro chômeur de longue durée.

  • Crédit photo : SolStock / Getty - portrait Claire Hédon : DR ATD Quart Monde

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire