Logo Essentiel Santé Magazine
Vis mon sport : tours de piste pour François Pervis

Vis mon sport : tours de piste pour François Pervis

Pour clore la quatrième saison de la web-série Vis mon sport, c’est au tour de François Pervis, cycliste sur piste, de se glisser dans la peau d’un athlète handisport. Jerôme Lambert l’initie au handi-cyclisme.

14 heures. Vélodrome de Saint-Quentin en Yvelines. Depuis les gradins, l’inclinaison de la piste est vertigineuse par endroits. Mais les cyclistes enchaînent les tours à grande vitesse sans difficulté. Parmi eux, Jérôme Lambert. Rien ne le distingue des autres, sauf qu’il enchaîne les coups de pédale avec l’aide d’une seule jambe.

Au centre du vélodrome, François Pervis, 8 fois champion du monde sur piste, le regarde l’air impressionné. Il sait que, dans quelques instants, il devra lui aussi tenter d’enchaîner les tours de piste, privé d’une jambe. D’ailleurs, laquelle choisir ? Comment faire pour l’empêcher d’utiliser ses deux jambes ? Pourra-t-il garder l’équilibre sur le vélo ? Il évoque toutes ces questions avec l’équipe de tournage.

 

Un partage d’expérience

François Pervis est l’un des meilleurs cyclistes sur piste spécialisé dans les épreuves du sprint et du kilomètre. Depuis le début de sa carrière, il a déjà obtenu 17 médailles mondiales. Il détient également le record du monde du 200 mètres lancés en 9,347 secondes et du kilomètre en 56,303 secondes, et ce depuis 2013. Aux Jeux olympiques de Rio, en 2016, il décroche également une médaille de bronze en vitesse par équipes avec ses coéquipiers Grégory Beaugé et Mickael d’Almeida.

Grand passionné de cyclisme depuis qu’il est jeune, Jérôme Lambert n’a rien manqué des performances de l’athlète. Et partager l’expérience Vis mon sport avec lui est un privilège. « Pouvoir passer un moment ensemble, l’un à côté de l’autre sur le vélo, c’est hyper enrichissant. Surtout qu’habituellement, c’est la personne handicapée qui s’adapte au milieu valide et non l’inverse », affirme l’athlète.

Jérôme Lambert a été amputé de sa jambe gauche à la suite d’un accident de moto sur l’autoroute A1 en février 2008. Il décide alors, durant ses mois de rééducation, de se donner comme objectif de remonter sur un vélo. Un défi relevé. Il a décroché pas moins de sept titres de champion de France de cyclisme handisport sur route (dont un sur le km sur piste en 2015).

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Un défi à relever

Se glisser dans la peau d’un athlète handisport est un véritable challenge. Et malgré ses quelques appréhensions, François n’hésitera pas à se lancer. Après plusieurs minutes d’échanges, les deux champions sont prêts pour des tours de piste. François avec une jambe retenue par une sangle, le casque équipé d’une caméra embarquée. Et c’est parti ! C’est avec fébrilité que l’équipe de tournage et Philippe Croizon, initiateur de la web-série Vis mon sport, avec Harmonie Mutuelle, regardent François donner ses premiers coups de pédale. Pas de perte d’équilibre, pas de chute, il y arrive !

Après quelques tours d’échauffement, l’athlète livre ses premières impressions : « Je pédale tous les jours depuis 20 ans, mais privé d’une jambe c’est complètement différent. On tire beaucoup plus sur le guidon et ce n’est pas simple en termes d’équilibre. Toute la transmission de la puissance est sur une seule jambe, donc c’est encore plus dur de gagner de la vitesse. »

 

Une capacité d’adaptation

Cette expérience a également permis à François Pervis de prendre toute la mesure de la performance des athlètes handisport. « Moi qui suis sportif de haut niveau, aujourd’hui je n’ai pas eu l’impression de l’être. Cette expérience ouvre les yeux sur la capacité qu’ont les athlètes handisport de s’adapter. Et cela met en valeur toute la difficulté du paralympisme. »

« Sa capacité d’adaptation est impressionnante », lance Jérôme Lambert. Et puisque François Pervis a démontré qu’il était capable d’enchaîner les tours de piste avec une seule jambe, l’heure est au duel. Qui fera le meilleur temps ? La réponse dans le dernier épisode de la saison 4 de Vis mon sport.

Retrouvez également les trois premiers épisodes qui mettent en scène le tennis de table fauteuil avec Jean-Philippe Gatien et Florian Merrien, le blind tennis avec Fabrice Santoro et Ophélie Mauriès et le basket fauteuil avec Céline Dumerc et Grace Wembolua.

  • Cassandra Poirier
  • Crédit photo : Nicolas Gotz

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire